Archives par mot-clé : mis-en-avant

Lyon 3 au 5 mai : JOURNÉES ANALYSE DE DONNÉES TEXTUELLES – MaDICS/ADOC – EDA

Au sein du GdR CNRS MaDICS (Masses de Données, Informations et Connaissances en Sciences), l’action ADOC (Entrepôts et analyse de documents) vise à mettre en relation des scientifiques en sciences humaines et sociales et en informatique, autour de la notion de gestion et d’analyse de documents. Dans ce cadre, nous organisons en conjonction avec la conférence EDA 2017 des journées consacrées à l’analyse de données textuelles. Ces journées auront lieu à Lyon, campus Porte des Alpes (3), du 3 au 5 mai 2017.

Pour plus d’information : 

Programme :

Mercredi 3 mai, 16h-18h
  • Elise Bigeard, STL Lille/ERIAS, ISPED, INSERM U1219 Bordeaux
    Extraction de l’usage des médicaments dans les forums santé
  • Elena Viorica Epure, S. Zitnik, D. Compagno, R. Deneckere, C. Salinesi, CRI Paris 1
    Automatic analysis of online conversations as processes
  • Elina Leblanc, LUHCIE Grenoble
    Des services d’analyse des données participatifs : le cas de la bibliothèque numérique FONTE GAIA BIB
  • Max Beligné, A. Campar, J.H. Chauchat, M. Lefeuvre, I. Lefort, S. Loudcher, J. Velcin, EVS Lyon
    Essai de détection automatique de métaphores à base de modèle de thématiques dans des textes de Géographie
Jeudi 4 mai, 10h30-12h30
  • Christine Largeron, J. Fréry, M. Juganaru-Mathieu, LHC Sain-Étienne
    Modèles de représentation textuels et méthodes d’apprentissage adaptés à l’identification d’auteurs
  • Patrice Bellot, LSIS Aix-Marseille
    De la fouille de textes à la recommandation de lectures – Applications sur les plateformes d’Openedition.org
  • Eric San Juan, LIA Avignon
    Extension des mesures textuelles d’informativité à l’évaluation de l’intérêt potentiel d’un passage
  • Matthieu Quantin, B. Hervy, F. Laroche, LS2N Nantes
    Extraction d’expressions et mise en réseau d’un corpus
Jeudi 4 mai, 16h-18h
  • Rémi Bois, G. Gravier, P. Sébillot, E. Morin, IRISA Rennes
    Construction automatique de graphes journalistiques navigables
  • Cyrielle Montrichard, ELLIADD Besançon
    Construire un corpus à forte dimension socio-historique pour une analyse du discours : le cas de la presse de tranchées
  • Carmen Brando, Catherine Dominguès, EHESS Paris
    Représentations vectorielles de corpus collaboratifs sur la ville de Paris
  • Cécile Favre, W. Jakawat, S. Loudcher, ERIC Lyon
    Jeux de cubes pour les graphes… Ou comment des graphes enrichis par des cubes (GreC) peuvent contribuer à l’analyse de données textuelles ?
Vendredi 5 mai, 12h-13h
  • Isabelle Tellier, LaTTiCe Paris
    Bien choisir ses données d’apprentissage pour le TAL en contexte multi-hétérogène : l’exemple de l’ancien français
  • O. Goncharova-Orobinska, Jean-Hugues Chauchat, Natalya Sharonova, ERIC Lyon
    Thésaurus pour la Sécurité Radiologique à partir d’un corpus de textes et d’outils linguistiques en ligne

CARIST 2017 / Innovations de rupture : Quelles missions & compétences à réinventer pour les professionnels de l’IST ?

Retrouvez les sessions plénières du CARIST 2017 webcastées

Toutes les vidéos de l’évenement Carrefour de l’IST 2017 (7 videos)

Définition et enjeux des innovations de rupture en IST par Jean-Claude Guédon Lundi 20 mars 2017 14:50 – 15:30


Fil twitter : 

Programme du 20 mars au 21 mars 

Cette manifestation est organisée par l’Inist-CNRS, le programme est établi en collaboration étroite avec la Direction de l’information Scientifique et Technique du CNRS, le Centre pour l’édition électronique ouverte, l’Université de Lorraine, l’Université d’Aix-Marseille, l’Université de Liège, le consortium Couperin, la BnF, le réseau des URFIST, l’association des responsables IST des organismes de recherche EPRIST, l’Inra, l’Irstea, l’Inria et bénéficie du soutien de la Métropole du Grand Nancy.

L’accélération du cycle de vie des innovations représente aujourd’hui un réel enjeu stratégique pour les professionnels de l’Information dans le questionnement de leur expertise au service des chercheurs. Inscrites dans le mouvement d’une science ouverte propice à l’instauration de nouveaux usages, qu’elles s’affichent clairement de rupture ou apparaissent encore de continuité, ces innovations obligent les professionnels de l’information à repenser tout à la fois la légitimité des modèles structurels, économiques, technologiques et organisationnels établis.

Cette édition 2017 du Carrefour de l’IST interrogera les missions et compétences à réinventer dans le rôle d’accompagnement et de conseil auprès du chercheur face aux changements des principaux paradigmes informationnels : conférences plénières, tables rondes et ateliers thématiques apporteront des pistes de réflexion et d’action sur le plan national et international.

Co-construire pour la recherche de façon agile une nouvelle posture d’ouverture et de partage face aux défis majeurs de l’innovation de rupture en IST constituera le cœur des débats de ces rencontres nancéiennes !

 

 

Une réflexion sur l’édition à l’époque du numérique par Marcello Vitali-Rosati

Il est évident que les formes de production, de circulation et de légitimation des contenus ont subi dans les dernières années des changements majeurs en raison du développement et de la diffusion des outils numériques. Le web a contribué à donner une importance centrale à l’écriture dans notre société : tout devient écriture. Dans ce contexte, il est urgent de mettre en place des modèles stables qui nous permettent de comprendre quel est aujourd’hui le rôle de l’édition.

On peut identifier deux tendances contradictoires dans les manières de produire et faire circuler des contenus : celle typique des grandes multinationales du web – on pourrait l’appeler « édition Gafam » en utilisant l’acronyme qui renvoie aux cinq géants Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft, mais qui désignerait par extension l’ensemble des grandes entreprises qui dominent le marché numérique – et celle des spécialistes, des professionnels de l’édition et des chercheurs – qu’on nommera ici « édition savante ». L’ édition Gafam  est caractérisée par le fait d’être basée sur les données davantage que sur les documents : les entreprises commerciales sont engagées dans la captation de grandes masses d’informations, peu importe leur structure et leur sens. Ces informations ne doivent pas nécessairement être validées, car c’est leur masse qui est précieuse d’un point de vue économique. De la qualité de l’information, la valeur s’est ainsi déplacée vers la quantité d’information, sur la base de laquelle s’est construit leur modèle économique. Dans cette optique de big data ou de données massives, il est fondamental d’attirer et de rendre captif un nombre très élevé d’utilisateurs. Pour cela, l’édition Gafam concentre ses efforts sur l’expérience de l’utilisateur en offrant des services avant tout simples et performants (rapide), quitte à verser dans la superficialité, au profit de l’attractivité. Son fonctionnement doit être opaque, jusqu’à occulter les aspects techniques, afin que l’utilisateur ne puisse les questionner – l’exemple le plus clair est celui des interfaces Apple. Les usagers s’habituent à ne pas savoir comment la machine fonctionne, à ne pas voir les fichiers, à ne pas avoir accès à la configuration des logiciels. L’édition Gafam doit être efficace et répondre aux pratiques les plus communes. Elle évolue donc rapidement pour rencontrer les besoins et les désirs d’un large public.
Continuer la lecture de Une réflexion sur l’édition à l’époque du numérique par Marcello Vitali-Rosati