Archives par mot-clé : mis-en-avant

Nouvel appel à projets collaboratifs CollEx-Persée #AAPCollExPersée21_22

Pour ce troisième appel, le GIS souhaite poursuivre son action visant à rapprocher les communautés, encourager l’innovation, favoriser l’exploitation scientifique de corpus hybrides et la montée en compétences dans leur traitement.

Calendrier

15 juin 2021 : ouverture de l’appel à projets

10 décembre 2021 : clôture des dépôts de projets

Mai 2022 : résultats

Corpus

L’appel à projets vise à soutenir des démarches collaboratives de numérisation, d’enrichissement de métadonnées et/ou de développement d’autres types de services sur des corpus au sens large.

Un projet pourra porter sur des corpus de différentes natures : fonds à numériser ou déjà numérisés mais nécessitant un enrichissement de métadonnées et/ou de référentiels ; corpus nativement numériques ; métadonnées ou référentiels spécialisés ; données de la recherche sur supports numériques exploitables par l’ordinateur ; autres productions de laboratoires, codes sources, ainsi que les métadonnées associées.

Ces corpus pourront couvrir toutes les disciplines et tous les types de données conservées, collectées, acquises.

Les projets concerneront tout ou partie des opérations de traitement et de valorisation dans le cycle de production et d’exploitation du corpus : constitution du corpus, numérisation, structuration, moissonnage, production de métadonnées, développement de fonctionnalités et d’outils de recherche ou de visualisation, mais aussi actions de formation, communication et accompagnement en appui du projet, tant à destination des professionnels de l’information scientifique et technique que des chercheurs.

Attendus des projets

  • Développement de projets numériques à valeur ajoutée.
  • Mise en place d’un large réseau d’acteurs complémentaires.
  • Equilibre entre qualité scientifique et procédés innovants.
  • Qualité de l’ingénierie de projet, de la gouvernance mise en place et de la réflexion relative à la pérennisation des livrables.
  • Instruction claire et complète des questions juridiques et des ayants droit.
  • Présence d’un volet de formation et/ou de valorisation.
  • Inscription dans les principes de la science ouverte.
  • Ouverture à l’international.

Dépenses éligibles

Les dépenses éligibles sont les dépenses suivantes, qui sont directement imputables au projet. Elles doivent être réelles, justifiées, en lien avec le projet et limitées à sa durée : recrutement de personnel contractuel dédié (conduite de projet, création de métadonnées, dématérialisation, enrichissement, encodage, inventaire d’un fonds d’archive et sa structuration en lien avec la diffusion du corpus concerné, préparation des données en vue de leur archivage pérenne) ; prestations externes (prestation de numérisation, création de métadonnées, développement sur un outil existant, traitement de données, conception d’interfaces, étude, réalisation d’un prototype) ; licences logicielles ; formations, événements, communications liés au projet ; déplacements et frais de mission liés au projet ; frais de gestion, à hauteur de 8% maximum du total des dépenses éligibles.

Cadre de réponses, coordination et partenaires du projet

Pour tout savoir sur cet AAP et télécharger les documents utiles et cadre de réponse :

> https://www.collexpersee.eu/appel-a-projets-2021_2022

 

Dlis

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebook

Questionner les Humanités Numériques

Un ouvrage publié sous la direction de Françoise PAQUIENSÉGUY et Nicolas PÉLISSIER (Paris : SFSIC / CP-DirSIC, 2021) disponible en accès ouvert.

Quatrième de couverture
Au-delà des discours prophétiques à visée performative, que recouvre le projet des Humanités Numériques ? Un domaine académique émergent, croisant l’informatique et autres sciences de l’ingénierie avec les recherches en arts, lettres, langues et sciences humaines et sociales ? Des formations et diplômes aux contenus et contours attrayants pour les étudiant·es mais aux débouchés encore incertains ? Des programmes ambitieux de recherche, à vocation interdisciplinaire, permettant un décloisonnement des savoirs et pratiques scientifiques ? Ce projet protéiforme est riche en promesses, mais l’observation attentive de sa dynamique révèle aussi certains problèmes.

Cet ouvrage questionne les Humanités Numériques à la lumière d’un processus réflexif, critique et délibératif développé au sein de la communauté des chercheurs et chercheuses en SIC. Fruit d’une coopération entre la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication (SFSIC) et la Conférence Permanente des Directeur·trices d’unités de recherche en Sciences de l’Information et de la Communication (CPdirsic), il s’appuie sur une réflexion collective menée depuis 2016 via des manifestations organisées par ces deux associations.

À la lumière de leur expérience et acquis disciplinaires, 30 auteur.trices répondent à quatre interrogations : l’écosystème numérique suscite-t-il une réelle rupture théorique et épistémologique ? Comment mieux évaluer les enjeux politiques et éthiques engendrés par la transformation numérique de nos sociétés ? Quelles sont les incidences de cette numérisation sur le travail et les méthodes des formateur·trices, tout comme des chercheurs et chercheuses ? Comment mettre en place un socle commun d’apprentissage en vue de développer de nouvelles littératies numériques ?

Continuer la lecture de Questionner les Humanités Numériques

Biennale du Numérique Enssib – Être « Open » en 2021? Bibliothèques, Éditeurs, Libraires… Face au mouvement de l’ « Open » (Source, Content, Data, Science) – Enssib 22-23 novembre 2021

Être open : Quels métiers ? Quels services ? Quels modèles économiques ? Quelles gouvernances ?

Prenant acte de la prolifération existante, la Biennale propose de marquer un temps d’arrêt pour porter un regard réflexif sur les pratiques de l’open.
Dans les années 2000, l’Open data se présentait comme la « source de potentialités infinies pour la sphère publique comme pour la sphère privée » (T. Berners-Lee). 20 ans après cette déclaration, la question s’est complexifiée et élargie (open culture, open Access, open source, open content, open science, linked open data…), tout en soulevant de nombreux enjeux économiques, politiques, juridiques, culturels et sociaux, mais aussi professionnels : impact sur les modèles de gouvernance, les manières de travailler, les alliances, les concurrences, les modèles économiques, les droits, les nouveaux acteurs, etc.… A quoi renvoient aujourd’hui chacune de ces « ouvertures » ? Quelles sont les potentialités réelles et réalistes de l’open ? Quelles sont aujourd’hui les grandes stratégies déployées autour de l’open ? Quelles en sont les contraintes et les potentialités ?

La Biennale du numérique se propose de reprendre ces questions et de les examiner pour l’ensemble de la filière du livre. Aussi, abordera-t-elle tout à la fois les questions de découvrabilité, d’accessibilité, de transparence, d’interopérabilité, d’évaluation, de visibilité et de valeur, que les questions juridiques, relatives aux droits d’auteur, à la qualité des métadonnées ou encore aux stratégies des GAFAM vis-à-vis de l’open…

Pour s’inscrire

Les inscriptions ouvriront à partir de juillet 2021

Programme

JOUR 1 | lundi 22 novembre > Géopolitique, économie et attention
Table ronde 1. Géopolitique et économie de l’open
Avec :
Marie Pellen (OpenEdition) à confirmer
Irini Paltani-Sargologos (CNRS/DIST)
Marie-Noëlle Doutreix (Lyon 2)

Tables rondes 2 & 3. Construction de l’attention en régime open : l’offre et la demande
Table Ronde 2 | Du point de vue des professionnels
Avec :
David Aymonin (Abès) à confirmer
Jean-Baptiste de Vathaire (Cairn)
Pierre Fremaux (Babelio) à confirmer
Cécile Davrieux-de Becdelièvre (Numelyo)

Table Ronde 3 | Du point de vue de la réception
Avec :
Raphaële Gilbert (MCC) à confirmer
Annaïg Mahé (Urfist Paris) à confirmer
Cécile Touitou (BU Sciences Po) à confirmer
Boris Beaude (OpenEditionLab) à confirmer

JOUR 2 | mardi 23 novembre > Enjeux professionnels
Tables rondes 4 & 5. Open et nouvelles mutations des bibliothèques : accompagner et/ou produire ?
Avec :
Sohie Fotidai & Bernard Teissier (Sciences Po Lyon) à confirmer
Paul Thirion (ULiège library, Compass to publish)
Thomas Jouneau (Univ. Lorraine)
Sophie Forcadell (DRIS, Sciences Po) à confirmer

Tables rondes 6 & 7. Quelles métriques en régime open ?
Table Ronde 6 | Inventaire des métriques : mesures d’audience ou évaluation ?
Avec :
Yann Mahé (Myscience Work)
Annaïg Mahé (Urfist Paris) à confirmer
Thomas Porquet (Couperin)

Table Ronde 7 | Quelle réutilisation des données ?
Avec :
Laure Lucchesi (EtaLab, Directrice du département)
Frédéric Canta (GFII) à confirmer
Sébastien Oliveau (Progedo)
Valentyna Dymytrova (Lyon 3)