Archives de catégorie : Appel à communication

Colloque international « La prescription culturelle en question » – Université Dijon 5/7 avril 2017

Le colloque international  » La prescription culturelle en question/Investigating Cultural Expertise « , co-organisé par les laboratoires Cimeos (Université de Bourgogne-Franche-Comté), Geriico (Université Lille 3) et le tout nouveau GEP (Groupe d’Études sur la Prescription) se tiendra à  l’université de Dijon du 5 au 7 avril 2017.

The Changing Roles of Programme Makers, Artistic Directors, Curators and Critics

Appel à communications pour le colloque international organisé par le / Call for papers for an international conference organised by the
Groupe d’Études sur la Prescription à la  MSH de Dijon les 5, 6 et 7 avril 2017.

With the support of / Avec le soutien de l’Université de Bourgogne-Franche-Comté (UBC) et des laboratoires CIMEOS et GERIICO (Lille 3).

Chercheur-es invité-es / Keynote speakers : Philip Schlesinger (University of Glasgow), Tia DeNora (University of Exeter, par visioconférence), Ghislaine Chartron (Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris).

En savoir plus sur le site du SFSIC.

Un peu d’histoire(s) / A Little HiStory…

L’Europe des 17e et 18e siècles a été le théâtre de ce que l’on désigne usuellement par le terme de Révolution Scientifique, tout à la fois un nouveau régime de connaissance, d’organisation sociale et de rapport au monde. L’une des manifestations les plus significatives de cette cosmogonie s’est traduite par l’essor, la professionnalisation croissante de la sphère scientifique et son corollaire la disqualification des savoirs populaires. En parallèle, les différentes variantes de la philosophie des Lumières, qu’elles soient cartésiennes ou plus expérimentales, ont insisté sur l’importance de l’éducation, l’inéluctabilité du progrès et la fiabilité des savoirs scientifiques. Ce processus de constitution et de légitimation de corps d’experts professionnels s’est approfondi tout au long du 19e siècle et notamment dans ce qu’on appelle communément sphère culturelle ou encore art. Trouvant place dans l’espace public et dans des marchés dédiés, la production, la circulation et la consommation de biens culturels a coïncidé avec l’essor d’une multitude d’organismes (état, musées, bibliothèques, écoles, fondations, galeries, éditions musicales, presse, médias etc.) et de personnes (critiques, historien-n-e-s de l’art, libraires…) chargés de conseiller et de former le public (et les marchés) de l’art.
Une vaste galaxie qui doit être pensée comme un continuum où prennent place tant des prescripteurs que des consommateurs engagés dans des relations donnant lieu à d’incessantes reconfigurations. Tout au long du 20e siècle, tout du moins dans les pays qui avaient accès à ces ressources, l’essor de l’industrie des spectacles et de la musique, de la radio, du cinéma, de la télévision, de l’offre muséale et plus généralement des réseaux de communication a impliqué une forte diversification des modes de prescription culturelle et de leur circulation. Si ce mouvement a soutenu le développement de métiers et de réseaux de prescription, il a également été accompagné de formes profanes d’expertise, de modalités plus ou moins équipées de médiation du savoir et de la culture, d’une économie informelle du conseil entre pairs. De ce fait, les amateurs-consommateurs ont appris à élaborer et organiser leurs univers artistiques et à faire leurs choix en combinant des formes diverses de prescription – critiques professionnels, littérature académique, médias, participation à des formes collectives d’évaluation, fanzines, conseils d’amis etc. Le développement des dispositifs communicationnels propres à l’Internet et leurs usages ont reconfiguré, disséminé et multiplié les médiations et les formes de prescription. Tout ce faisceau de pratiques brouille ainsi les frontières traditionnelles entre pratiques professionnelles et amateures de la prescription.

Continuer la lecture de Colloque international « La prescription culturelle en question » – Université Dijon 5/7 avril 2017

Libre accès aux publications et sciences ouvertes en débat

Numéro thématique (RFSIC) coordonné par Ghislaine Chartron (CNAM) et Joachim Schöpfel (Lille 3).

Calendrier et précisions

  • 1er novembre : réception des résumés détaillés

  • 1er décembre : réponses aux auteurs de l’acceptation sur résumé

  • 30 mars : date limite de réception des textes complets

  • 30 mars-15 juin : évaluation et retour vers les auteurs pour décision finale.

  • 30 août : réception des textes définitifs pour parution.

Contacts : Ghislaine Chartron (ghislaine.chartron@lecnam.net) et Joachim Schöpfel (joachim.schopfel@univ-lille3.fr)

Les résumés en français ou en anglais sont limités à 1 200 mots et doivent préciser la problématique, un bref état de la littérature sur la problématique, la méthodologie et les principaux résultats. Ils seront envoyés en format word ou .rtf aux deux coordinateurs de ce numéro.

Continuer la lecture de Libre accès aux publications et sciences ouvertes en débat

Qu’est-ce qu’une donnée de santé ?

Date limite d’envoi des propositions : 15 octobre 2016

À l’heure où se multiplient et se diversifient les pratiques de santé, à la fois dans et hors les murs des institutions traditionnelles, sur des supports de plus en plus individualisés et connectés, la question de la protection des données se pose de façon urgente. Si elle trouve d’ores et déjà des réponses techniques en matière de cryptage et de sécurité de l’information, cette question en cache une autre, plus fondamentale, plus vaste et toujours non résolue, qui en constitue un préalable nécessaire : comment définir aujourd’hui ce qu’est une donnée de santé et, partant, ce qu’il s’agit de protéger ?

Les données de santé sont le plus souvent appréhendées d’un point de vue global : toutes les données médicales et/ou relatives aux déterminants généraux de santé, et à la santé d’une personne, d’un groupe de personnes (couple, famille, quartier, ville, région, ethnie, pays, etc.) ou de populations. Elles sont utilisées pour le suivi et l’évaluation des systèmes et politiques de santé, pour établir des budgets prévisionnels, faire de la prospective en santé et croiser ces indicateurs avec d’autres.
Continuer la lecture de Qu’est-ce qu’une donnée de santé ?

Lancement de la Revue COSSI – Communication, Organisation, Société du Savoir et Information

Site officiel de la revue : http://www.revue-cossi.info/

L’éditorial de la revue précise (je cite) :

COSSI (Communication, Organisation, Société du Savoir et Information) est une revue scientifique internationale francophone interdisciplinaire en Sciences Sociales lancée à l’initiative du GRICODD (Groupe de Recherche international en Information, COmmunication et Documentation Durables).

Fondée en 2015, la revue COSSI est l’aboutissement de 7 années de recherches initiées par la collaboration entre le Campus de Shippagan de l’Université de Moncton (Nouveau-Brunswick, Canada) et le Pôle Information-Communication de l’Institut d’Administration des Entreprises de l’Université de Poitiers (France), lesquelles ont donné lieu aux éditions du COlloque Spécialisé en Sciences de l’Information (COSSI). Au fil des années (et des COSSI), de nouvelles collaborations sont nées avec l’Ecole de Bibliothéconomie et Sciences de l’Information de Montréalde Montréal (Canada), l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education d’Aquitaine – Université de Bordeaux (France), le Département de communication de l’Université d’Ottawa (Canada) et le Cercle de Recherche et d’Etude en Information et Communication de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 (France).

Continuer la lecture de Lancement de la Revue COSSI – Communication, Organisation, Société du Savoir et Information

Appel à chapitre pour l’ouvrage « Confiance et légitimité en information et communication de santé »

Calendrier

  • Date de soumission des résumés : 10 octobre 2016
  • Notification aux auteurs : courant décembre 2016
  • Date d’envoi des chapitres complets au format de l’éditeur : 18 avril 2017
  • Date de parution de l’ouvrage : courant octobre 2017

Les propositions sont à envoyer à : celine.paganelli@univ-montp3.fr

Editeur

ISTE Editions, série « S’informer dans le domaine de la santé », coordonnée par Céline Paganelli et Viviane Clavier.

Appel à chapitre

La question de la confiance est cruciale dans le domaine de la santé. D’abord, parce que la santé est révélatrice d’enjeux particulièrement forts que ce soit au niveau sociétal, réglementaire, institutionnel ou à titre individuel ; ensuite, parce que les frontières entre informations spécialisées et validées par des instances légitimes (institutions, professionnels) et informations non validées sont devenues perméables ; enfin, parce qu’elle apparaît comme centrale au sein même des relations entre acteurs du domaine (professionnels, patients, pouvoirs publics, entreprises,…). La question de la confiance est d’ailleurs le plus souvent traitée du point de vue de la relation entre patients et professionnels de santé ou entre les usagers et leur système de santé (Jaunet 2003, Saout 2009).

Continuer la lecture de Appel à chapitre pour l’ouvrage « Confiance et légitimité en information et communication de santé »

La recherche sur l’information dans l’espace francophone

Appel à article pour la revue Information researchhttp://www.informationr.net/ir/CfpFrench.html

Quelles sont les spécificités nationales et linguistiques de notre activité scientifique ? Telle est la question que nous entendons poser à travers cette livraison de la revue internationale Information Research qui, indexée dans des bases de données comme ISI Web of knowledge, LISA ou INSPEC, est dotée d’un comité éditorial s’articulant en fonction d’aires géographiques (région luso-hispanique, Océanie et Sud Est Asiatique, Amérique du Nord…). Ce faisant, elle constitue le lieu idoine pour faire émerger de nombreuses interrogations à propos de recherches françaises et francophones : d’où parlons-nous ? Comment définissons-nous nos propres recherches sur l’information ? Et comment nous positionnons-nous vis-à-vis de recherches sur l’information issues d’autres sphères scientifiques ? Instruments d’une réflexivité pensée sur le mode d’une internationalisation, ces questions appellent de nombreuses pistes de réponse que nous prétendons seulement esquisser ici.

Continuer la lecture de La recherche sur l’information dans l’espace francophone

icoa2016 : Colloque International sur le Libre Accès 2016

Le deuxième colloque International sur le libre accès CILA 2016 aura lieu cette année du 1er au 3 décembre 2016 à Tunis (Tunisie).

Calendrier prévisionnel :

  • 22 février 2016 : Appel à communications;
  • 03 avril 2016 : Date limite d’envoi des intentions de communications sous forme de résumé;
  • 18 avril 2016 : Notification d’acceptation des résumés ;
  • 31 juillet 2016 : Date limite d’envoi des textes;
  • 19 septembre 2016 : Notification d’acceptation des textes
  • 1er, 2 et 3 décembre 2016 : Tenue du colloque

L’appel à communication est disponible à l’adresse suivante : http://icoa2016.sciencesconf.org/conference/icoa2016/pages/CILA2016_appel_comm_Fr_Final_5.pdf

Pour en savoir plus sur ce colloque : http://icoa2016.sciencesconf.org/

 

 

Vers une épistémè numérique? 19ème Colloque International sur le Document Électronique

19ème Colloque International sur le Document Électronique
Ι24-26 Novembre 2016
Ιnstitut de la Presse Régionale – La Canée, Crète, Grèce

Appel à communication

La notion d’épistémè, telle qu’elle a été développée par Michel Foucault dans Les mots et les choses (1966) et L’archéologie du savoir (1968), vise à rendre compte des modalités de production (et de consommation) des connaissances à une époque donnée. Dans ses œuvres, il décrit essentiellement trois épistémès, successives : celle de l’époque classique, de la Renaissance et, enfin, de l’époque moderne.

Sans doute, la toute dernière épistémè, celle de notre époque actuelle, dominée par la transition numérique, n’a-t-elle pas été connue par Foucault (décédé en 1984). Nos temps attestent désormais des intégrations et des usages des technologies numériques dans nos pratiques, à la fois irréfrénables, massifs et rapides, qui impliquent un évident besoin de renouvellement du concept d’épistémè.

Peut-être devrions-nous, d’ores et déjà, réserver une place pour une forme d’épistémè inédite qui pourrait stimuler une manière radicalement différente de concevoir nos rapports entre le savoir et le pouvoir.
Continuer la lecture de Vers une épistémè numérique? 19ème Colloque International sur le Document Électronique

Appel à communication : Bibliothèques et archives à l’ère des humanités numériques

Bibliothèques et archives à l’ère des humanités numériques
Libraries and archives in the age of the digital humanities – digital archives and networks

Archivage numérique et réseaux
*  *  *
Réunissant des chercheurs de tous horizons, la première édition de ce colloque se veut être un espace d’échange et de valorisation des recherches dans le domaine de la gestion des archives, plus précisément celles qui portent sur les transformations du métier d’archiviste à l’ère du web social. Dans cette nouvelle réalité virtuelle, les contenus de la sphère publique sont entremêlés avec ceux de la sphère privée de sorte qu’il est de plus en plus difficile de définir avec certitude le statut des objets informationnels véhiculés par le web.  Lire la suite

Calendrier
  • 31 mars 2016 : date limite de réception des propositions (articles complets)
  • 31 mai 2016 :  date de notification d’acceptation et retour aux auteurs retenus après expertises en double aveugle.
  • 30 juin 2016 : date limite de réception des versions corrigées