Archives de catégorie : Agenda

Biennale du numérique 2019 | Le web : vers une convergence des normes, formats, données ?

L’Enssib, École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, organise les 18 et 19 novembre 2019 la 5ème édition de la Biennale du numérique. Comme vous le savez peut-être, la Biennale du numérique est une rencontre interprofessionnelle et scientifique qui questionne les problématiques émergentes sur l’impact du numérique pour les professionnels du livre, mais aussi les usages de la lecture, le devenir de l’édition numérique, les innovations en matière de production et de diffusion de contenus, ou encore les évolutions de l’accès à l’information.

La thématique 2019 est celle de la convergence (des normes, formats et données) induite par l’usage généralisé du web. L’objectif sera d’établir un panorama des enjeux, conditions et objectifs de cette convergence vers le web par filières, des nouvelles relations que cela induit entre filières professionnelles du livre et de la lecture mais aussi de montrer concrètement que cette convergence se traduit en termes de services.

Continuer la lecture de Biennale du numérique 2019 | Le web : vers une convergence des normes, formats, données ?

Appel à communication : Le goût de l’archive audiovisuelle à l’ère numérique

Nombre d’historiens familiers des sources écrites reconnaissent le rôle que tient le « goût de l’archive » dans leurs recherches, c’est-à-dire le plaisir lié à l’appréhension du document dans sa matérialité. Mais alors que les sources audiovisuelles ont progressivement conquis leur légitimité, les chercheurs ont rarement mis des mots sur la relation qu’ils entretiennent avec les images et les sons, ou leurs divers supports d’enregistrement et dispositifs de lecture.

Le colloque organisé les 9 et 10 décembre 2019 à Paris, à l’INHA, sera l’occasion de faire le point sur la reconfiguration des pratiques de recherche par le numérique – poursuivant une réflexion précédemment esquissée dans un ouvrage en ligne et une journée d’études en l’appliquant aux sources audiovisuelles. Continuer la lecture de Appel à communication : Le goût de l’archive audiovisuelle à l’ère numérique

Appel à contribution: Transition numérique, une approche info-communicationnelle ? – Revue ATIC

Coordonné par les Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène

Présentation

La « transition numérique » des organisations est une tendance lourde depuis plusieurs années. Elle ne se confond pas avec le long procès d’informatisation de la production industrielle et tertiaire qui se poursuit en parallèle. Elle correspond à une triple transformation des filières, du management et du travail :

  • Au niveau des filières de production, l’irruption des nouveaux acteurs du numérique dont les fameux GAFAM, impose un repositionnement stratégique à de très nombreuses entreprises privées, publiques, sociales et solidaires. Celle-ci doivent transformer leurs modèles d’affaire et repenser leurs relations au sein de nouvelles dynamiques servicielles exploitant les réseaux numériques.
  • Au niveau du management – entendu ici comme relatif à l’organisation des entreprises et aux modalités de coordination, de contrôle, de régulation et d’incitation des salariés et des partenaires – la généralisation des dispositifs info-communicationnels numériques et les transformations culturelles associées ont changé la donne comme en témoignent les nombreuses publications professionnelles sur les « nouvelles générations » et l’agilité. Le management doit aujourd’hui s’appuyer sur des agencements collectifs explicitement revendiqués, réseaux, communautés d’intérêt, de pratique ou d’action (Galibert 2016), groupes de travail en mode agile, qui utilisent ces dispositifs pour renouveler les formes d’influence et de coopération (Alemanno 2015, Zacklad 2015, 2019).
  • Enfin, au niveau du travail et de l’activité, médiatisés sur les plans cognitif et affectif par des dispositifs info-communicationnels mêlant des aspects liés à la tâche et les aspects sociaux, de nombreuses évolutions apparaissent. Elles mettent l’accent sur les dimensions créatives et relationnelles des performances professionnelles via des médiations sensibles ancrées dans des dispositifs transmédia de plus en plus sophistiqués (espaces collaboratifs, laboratoires d’innovation, etc.) qui articulent outils numériques et ancrage dans les espaces des milieux d’activité (Zacklad 2018). C’est aussi à ce niveau que se lisent les enjeux d’acceptabilité située (Bobiller-Chaumon & Clot 2016) et que l’on peut évaluer ce que les dispositifs numériques apportent à l’activité mais aussi ce qu’ils empêchent et défont.

Continuer la lecture de Appel à contribution: Transition numérique, une approche info-communicationnelle ? – Revue ATIC

AAC – Faire dialoguer les disciplines via l’indexation des connaissances : la recherche interdisciplinaire en débats

Colloque international NumeRev, MSH-Sud, Montpellier 19-21 juin 2019

Modalités de soumission et calendrier

Les propositions rédigées en français prendront la forme d’un résumé (10 000 caractères espaces compris) présentant le contexte, la problématique, le plan envisagé et les principaux éléments de bibliographie. Les résumés seront à déposer sur le site NumeRev.

  • Remise des résumés : 31 mars 2019
  • Réponse aux intervenants : 30 avril 2019
  • Inscription au colloque : 20 mai 2019
  • Colloque : 19-21 juin 2019
  • Remise de l’article : 10 septembre 2019
  • Réponse aux auteurs : 31 octobre 2019
  • Publication des articles : novembre-décembre 2019

Le détail de l’AAC est accessible sur le site NumeRev :  http://numerev.com/appel-no-communication.html

Contexte

Le programme de recherche-action NumeRev, qui a pour finalité pratique de développer un portail de ressources numériques interdisciplinaire, a débuté en juin 2016 à travers un appel à manifestation d’intérêt lancé par la MSH-Sud.

Depuis, grâce aux apports de chercheurs – issus de toutes disciplines – constituant l’équipe et les porteurs de revues NumeRev, ainsi que les invités à ses journées d’étude, nous avons abordé divers aspects du programme, lesquels nous ont confortés quant à son intérêt mais nous ont également interpellés sur les difficultés inhérentes à l’interdisciplinarité.

Un point en particulier s’est progressivement affirmé comme un des nœuds consubstantiels à l’élaboration d’un projet interdisciplinaire : les problématiques liées aux “vocables” encadrant les activités, les pratiques et la culture des différentes communautés de chercheurs.

Ces observations et constats viennent corroborer les travaux de Wenger (1998), lesquels ont mis au jour qu’une communauté de pratiques est caractérisée par trois dimensions interdépendantes, à savoir une dimension sociale et pragmatique liée à l’existence d’une activité commune et partagée, une dimension symbolique, soit le sentiment d’appartenance à un groupe social, ainsi qu’une dimension cognitive, qui repose sur un vocable commun, le partage de ressources et d’outils informationnels.

Continuer la lecture de AAC – Faire dialoguer les disciplines via l’indexation des connaissances : la recherche interdisciplinaire en débats

AAC – Les injonctions dans les institutions culturelles : prescriptions et ajustements

Colloque “Les injonctions dans les institutions culturelles : prescriptions et ajustements”, 16 et 17 mai 2019 – MSH Paris Nord

Calendrier

  • Date limite d’envoi des propositions : 10 janvier 2019
  • Communication de la décision du Comité Scientifique : 1er mars 2019
  • Confirmation des participant·e·s de leur participation au colloque : 15 mars 2019
  • Journées de colloque : 16-17 mai 2019

Site officiel du colloque : https://injonctions.sciencesconf.org/

Appel à communication

Dans un contexte marqué par de nombreuses injonctions dans le domaine culturel, ce colloque propose d’interroger la nature et les modes d’existence des injonctions adressées aux institutions, aux professionnel·le·s et aux publicsQu’il s’agisse de directives ministérielles encourageant les théâtres à « passer au numérique », de discours journalistiques vantant la « créativité » d’un dispositif de médiation dans une bibliothèque, nous observons des logiques allant de l’accompagnement vers la prescription.

Ce colloque souhaite réunir des chercheur·e·s, des professionnel·le·s et des artistes autour d’axes de recherche favorisant l’expression d’une diversité d’approches : les imaginaires liés aux injonctions, la mutation des identités professionnelles qui en résultent, la circulation des discours injonctifs dans les arènes médiatiques et la place des publics face à ceux-ci.

Dans les années 1990, les institutions culturelles françaises connaissent un tournant communicationnel qui les amène à adopter un mode de fonctionnement gestionnaire. Par exemple, concernant les musées, Jean Davallon fait état des politiques culturelles qui prescrivent une évolution de leur fonctionnement en décrivant la focalisation de l’institution sur l’activité de présentation et de communication (Davallon, 1992 ; Le Marec, 2007).

Continuer la lecture de AAC – Les injonctions dans les institutions culturelles : prescriptions et ajustements

AAC – Données et mégadonnées ouvertes en SHS : de nouveaux enjeux pour l’état et l’organisation des connaissances ?

12ème Colloque international d’ISKO – Université Paul-Valéry Montpellier III, 9-11 octobre 2019

Données et mégadonnées ouvertes en SHS : de nouveaux enjeux pour l’état et l’organisation des connaissances ?

Organisé conjointement par le Chapitre Français de l’ISKO et l’équipe de recherche Lerass-Ceric de l’Université Paul-Valéry, Montpellier 3.

Lieu du Colloque : Université Paul-Valéry, Montpellier 3

Dates : 9-11 octobre 2019

Télécharger l’ACC sous format PDF

Site : http://www.isko-france.asso.fr/colloque2019/

Le chapitre français de l’ISKO a comme préoccupation majeure depuis sa création en 1996 la question de l’organisation des connaissances. Cette thématique a été traitée sous l’angle des structures d’organisation, des outils techniques de médiation mais aussi des formes et processus de partage des connaissances. Le douzième colloque d’ISKO-France abordera l’organisation, la classification et la gestion des connaissances en choisissant, comme point d’entrée, les données massives.

L’explosion des données a provoqué ce que certains considèrent comme de véritables mines d’or. Les données, lorsqu’elles sont traitées et organisées, permettent effectivement d’évaluer des ensembles d’activités humaines présentes sur le web. Depuis l’avènement du web social, les traces numériques “forment [en effet] une ‘matière première’ particulièrement profitable […]”(Boullier, 2015).

Les réflexions liées à l’ouverture, la communication, l’appropriation et la ré-exploitation de ces données sont des questionnements transversaux pour l’ensemble des acteurs socio-économiques concernés. Par ailleurs, aucun secteur d’activité n’échappe à cette effervescence. Les mégadonnées sont ainsi considérées comme des vecteurs d’une nouvelle révolution numérique qui impacte le développement socio-économique et politique de la société actuelle : la santé, le transport, l’énergie, l’innovation et le marketing, ou encore les politiques publiques par exemple. De nouvelles méthodes d’analyse et outils sont mobilisés pour exploiter ces données, l’équilibre entre “entre innovation et précaution” (Zolynski, 2015) étant fragile, entrainant avec eux un certain nombre d’interrogations et d’enjeux, notamment éthiques.

Continuer la lecture de AAC – Données et mégadonnées ouvertes en SHS : de nouveaux enjeux pour l’état et l’organisation des connaissances ?

Vers l’édition scientifique 4.0 ? 8es Journées Médici – Avignon 18-20 septembre 2018

 

À l’ère du tout numérique, et à l’image du web, l’édition vit une évolution majeure vers de nouveaux paradigmes qui la sous-tendent. L’édition scientifique est passée par plusieurs étapes : « enrichie » puis « structurée », elle utilise désormais les technologies du web sémantique et du web de données, et continuera d’évoluer suivant les technologies et leurs applications. Elle vit également un bouleversement par la remise en cause des modèles économiques classiques. Son avenir se situe désormais dans sa capacité à gérer les connexions intelligentes entre le réel et le virtuel, entre les objets éditoriaux divers dont les standards seront ouverts et universels.

L’utilisateur/trice de la littérature scientifique sera au cœur du système : en contribuant, lisant, commentant, évaluant… C’est la notion même d’auteur/trice qui devra être revisitée, révélant sa capacité à connecter usages, données, savoirs et connaissances pour donner un sens « éditorial » aux résultats scientifiques. Dans ce contexte, quels seront nos métiers, comment interviendront les professionnel·le·s, quelle place tiendrons-nous dans ce dispositif ? Quels seront les outils de demain ? Quels seront les usages ? Comment conserverons-nous toutes ces données, leurs liens, leur interopérabilité ?

Beaucoup de questions auxquelles les 8es journées du réseau Médici tenteront d’apporter de précieux éclairages.

Programme :

Mardi 18 septembre

  • 9h30 – 12h00 – Communications : « Les outils d’édition structurée. Mise en contexte »
  • 14h20 – 15h30 – Retours d’expériences
  • 16h00 – 17h30 – Éclairages/Prospectives : « Vers l’édition scientifique 4.0 ? »

Jeudi 20 septembre

9h – 12h – Table ronde : « L’archivage de l’édition scientifique publique »

Dlis

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebook

Journée d’étude “Revisiter le patrimoine en bibliothèque Valorisation, médiation et démocratisation” – 14 décembre 2018 à Médiadix

Journée d’étude co-organisée par Médiadix (CRFCB) et URFIST de Paris. Gratuité d’accès mais inscription obligatoire.

Public ciblé

Tout public

Programme

L’une des richesses des bibliothèques réside dans leurs collections patrimoniales. Mais du fait même de leur caractère précieux, inédit voire unique, ces collections restent encore souvent méconnues du grand public, tout en suscitant un réel intérêt et une curiosité scientifique, culturelle et artistique.

Rendre le patrimoine accessible et attrayant peut donc être un facteur possible de démocratisation des savoirs, mais aussi un ciment social autour d’un héritage, local et national, commun.

Repenser ce patrimoine et sa réception induit en outre une dynamique de la connaissance elle-même, en ajoutant une plus-value scientifique à la valeur intrinsèque de collections qui jusque-là pouvaient sembler endormies de ce long sommeil séculaire des choses oubliées.

Le patrimoine des bibliothèques devenant de belles éveillées, comment opérer dans les bibliothèques cette métamorphose qui donne, régénère, renouvelle, modernise et valorise ?

Continuer la lecture de Journée d’étude “Revisiter le patrimoine en bibliothèque Valorisation, médiation et démocratisation” – 14 décembre 2018 à Médiadix

« Repenser les humanités numériques / Thinking the Digital Humanities Anew » – 25 au 27 octobre 2018, Université de Montréal

À l’occasion de la semaine mondiale de l’accès libre 2018, le Centre de recherche interuniversitaire sur les humanités numériques fêtera ses cinq ans avec son premier colloque international bilingue sur le thème « Repenser les humanités numériques / Thinking the Digital Humanities Anew ».

Plenary speakers / Conférenciers pléniers:
Eric Gidal (University of Iowa, USA); Anatoliy Gruzd (Canada Research Chair in Social Media Data Stewardship, Ryerson University, Canada); Fatiha Idmhand (Université de Poitiers, France); Elika Ortega (Northeastern University, USA); Marcello Vitali-Rosati (Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques, Université de Montréal, Canada)

Depuis 2013, le CRIHN réfléchit à travers divers projets aux deux objectifs suivants qui motivent ce premier colloque international :
– Au plan des pratiques : dresser un état des lieux des expériences existantes en inventoriant les points forts et les points faibles des outils et des plateformes ; expérimenter l’utilisation d’outils de fouille et de visualisation ; intégrer ces outils dans des projets en cours et en développement ;
– Au plan théorique : cerner l’impact du numérique sur le processus de production et de circulation du savoir ; définir de nouveaux modèles de lecture / écriture pour les sciences humaines ; déployer de nouveaux dispositifs de validation de contenus et nourrir de nouveaux rapports entre chercheurs, communautés scientifiques et société.

Continuer la lecture de « Repenser les humanités numériques / Thinking the Digital Humanities Anew » – 25 au 27 octobre 2018, Université de Montréal

Dlis

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebook

Colloque international CIA2 : Connaissances et Information en Action – 2ème édition

Co-organisateurs du colloque :  Camille Capelle (Université de Bordeaux),  Vincent Liquète (Université de Bordeaux)

Université de Bordeaux : 3 et 4 avril 2019

Site officiel du colloque : https://cia2.sciencesconf.org/

Dates importantes

  • Date limite d’envoi des résumés : 15 octobre 2018
  • Notification d’acceptation ou de refus : 15 janvier 2019
  • Date limite d’inscription au colloque et dépôt des résumés : 1er février 2019

Soumission : https://cia2.sciencesconf.org/user/submit

Appel à communication

AAC sous format PDF

Ces dernières années, la notion de risque numérique a envahi les médias. De nombreuses parutions d’ouvrages laissent à penser que le numérique serait porteur de toutes sortes de menaces, que ce soit au niveau informationnel, psycho-social, éthique, cognitif, sanitaire, technique, socio-économique ou juridique.

Pour ne prendre que deux exemples, on peut citer la dénonciation des risques d’addiction et de « techno-dépendance » chez les jeunes (Lardellier et Moatti, 2014) et celle de l’appauvrissement des pratiques de lecture (Carr, 2011).

Continuer la lecture de Colloque international CIA2 : Connaissances et Information en Action – 2ème édition

L’information scientifique, à l’épreuve de sa médiatisation

Dossier thématique coordonné par Chérifa Boukacem-Zeghmouri (Elico, UCB Lyon 1) et Blanca Rodríguez Bravo (Université de León)

Modalités de soumission et calendrier

Le dossier fait appel à des travaux inédits et des analyses originales et récentes, relevant des sciences de l’information et de la communication. L’appel, diffusé en français, espagnol et anglais accueille des propositions soumises dans ces langues.

Les propositions soumises présentent une problématique, une méthodologie et apportent des éléments sur les résultats et conclusions envisagés. La longueur des propositions est de 4000 signes (espaces non compris). Elles sont à adresser à Chérifa Boukacem-Zeghmouri : cherifa.boukacem-zeghmouri@univ-lyon1.fr et à Blanca Rodríguez Bravo : blanca.rodriguez@unileon.es pour le 19 septembre 2018.

Après sélection par le comité de lecture (réponse le 18 octobre 2018), les premières versions complètes des textes (de 25 000 signes espaces non compris et rédigés selon les normes éditoriales des articles de la revue disponibles à cette adresse : https://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/pageshtml/soumettre.html) sont à remettre pour le 15 février 2019 elles seront soumises alors à une évaluation en double aveugle.

A la suite de cette phase, la version définitive du texte (prenant en compte les éventuelles remarques et retours des évaluateurs), incluant les corrections mineures ou majeures demandées, sera soumise au comité éditorial de la revue qui est souverain pour l’accord définitif de publication en juin 2019.

Continuer la lecture de L’information scientifique, à l’épreuve de sa médiatisation

Information et communication au début des temps modernes : Fabrique des Bibliothèques | 1er juin 2018, CESR, Tours

Cette journée d’étude consacrée à l’«Information et communication au début des temps modernes : Fabrique des Bibliothèques » est organisée par le programme “Bibliothèques Virtuelles Humanistes” du Centre d’études supérieures de la Renaissance (UMR 7323 – Université de Tours), avec le soutien du Projet ECRISA (MSH Val de Loire).

BibliothecaLibreriaBibliotheque… Un siècle après l’invention de l’imprimerie à caractère mobile en métal, apparaissent en Europe plusieurs livres qui portent le titre polysémique Bibliotheca, non seulement en latin, mais aussi en plusieurs langues vernaculaires. Ces ouvrages de référence en bibliographie, en philologie ou en histoire naturelle mettent à la disposition d’un public élargi une somme de connaissances rassemblées, souvent dans une structure normalisée.

Si l’ensemble des renseignements contenu dans ces ouvrages témoigne de l’état du savoir en transition entre le Moyen Âge et les Temps modernes, chaque unité de savoir prépare une matière pour un nouveau cadre des connaissances encyclopédiques. Au-delà de l’information qu’ils véhiculent à grande échelle, ils reflètent en filigrane l’évolution des conditions matérielle, culturelle, politique, ou sociale en mutation et cherchent une nouvelle organisation. En outre, leurs paratextes, leurs notices ou leurs illustrations nous apprennent qu’ils sont souvent le fruit de la collecte d’information à partir de sources diverses ou auprès de nombreux collaborateurs, quelquefois de l’Europe entière. Grâce au développement des moyens de communication, la constitution de cette somme d’information en fait une œuvre collective.

Au cours de cette journée organisée dans le cadre du programme Bibliothèques Virtuelles Humanistes avec le soutien du Projet ECRISA (MSH Val de Loire)1, et dans la continuité des problématiques abordées à l’école d’été Bibliotheca digitalis2, seront étudiés quelques ouvrages de référence tels que Gessner, Doni, Belleforest, La Croix du Maine ou Du Verdier pour y voir l’une des manifestations de l’augmentation exponentielle de l’information, suivre l’élaboration de sa gestion et enfin reconstituer des réseaux de communication qui permettent un travail collaboratif. Aussi, l’étude attentive de leurs sources et de leurs méthodes et l’examen critique de leur cohérence par rapport à la réalité qu’ils entendent décrire, permettront-ils de tracer le processus de constitution du nouvel ordre du savoir et sa conséquence historique séculaire.

Ce sera là aussi une occasion pour l’équipe BVH de présenter la méthode, les premiers résultats et les perspectives du projet Biblissima Bibliotheques françoises de La Croix du Maine et de Du Verdier . Depuis septembre 2016 sont accessibles sur le site web dédié bibfr.bvh.univ-tours.fr, l’édition numérique de La Croix du Maine et la base de données associée référençant tous les noms de personnes et les unités bibliographiques des six premières lettres, indexés et alignés avec les répertoires d’autorités.

Télécharger le programme (pdf)

Programme

Date : 1er juin 2018, de 9h à 17h30
Lieu : CESR, Tours – salle Rapin

9h Accueil – café

9h30 Toshinori Uetani – CESR, BVH-Tours
Introduction

10h Ann Blair – Université Harvard
Conrad Gessner : ses sources et méthodes de travail

10h45 Carlo Alberto Girotto – Université Paris III
Construire une bibliographie de la littérature italienne : les Librarie d’Anton Francesco Doni (1550-1558)

11h30 Marie-Luce Demonet – Université de Tours, CESR
La langue française et ses Bibliothèques

12h30 Déjeuner

14h Mark Greengrass – Université de Sheffield
Le Dessous des Cartes : les réseaux d’information derrière la Cosmographie de François de Belleforest

14h30 Malcolm Walsby – Université de Rennes
La Croix du Maine et la réalité provinciale

15h Pierre Aquilon – Université de Tours-CESR
Auteurs, imprimeurs et libraires normands à travers la Bibliotheque de La Croix du Maine

15h45 Pause

16h15 Mark Greengrass – Université de Sheffield
Guillaume Porte, Noémie de la Cotte et Toshinori Uetani – CESR, BVH-Tours3
Bibliotheques françoises ou information collaborative en évolution

17h Discussion
17h30 Clôture de la journée

Contact – marie-laure.masquilier@univ-tours.fr 

En savoir plus sur le site des BVH.

***

Notes bibliographiques :

  1. Voir le site du projet ECRISA : http://ecrisa.msh-vdl.fr/ []
  2. « Bibliotheca digitalis : Reconstitution des réseaux culturels au début des Temps Modernes. Des Sources aux données », à la Médiathèque Louis-Aragon du Mans en juillet 2107, avec la collaboration des partenaires du projet partenarial Biblissima « Bibliothèques Humanistes Ligériennes » et les soutiens de la Ville du Mans et du projet européen DARIAH-Has. Voir : https://bvh.hypotheses.org/projets/summer-school-bibliotheca-digitalis []
  3. Voir la base de données des Bibliothèques françaises : http://bibfr.bvh.univ-tours.fr et les travaux de recherche associés sur le blog BVH : https://bvh.hypotheses.org/tag/bibliotheques-francaises []

Dlis

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebook

École d’été éditions numériques / humanités numériques : 28 mai au 2 juin 2018 à la MSH-Alpes- Grenoble

EDEEN 2018, la seconde édition de l’École d’Été Éditions Numériques / Humanités Numériques, organisée par l’université Grenoble-Alpes en collaboration avec la Maison des Sciences de l’Homme -Alpes et l’UMR Litt&Arts, se tiendra du 28 mai au 2 juin 2018. EDEEN 2018 bénéficie du soutien de la MSH-Alpes et du consortium CAHIER.

L’école d’été vise un public de doctorant·e·s, jeunes chercheuse·eur·s et tous ceux soit qui veulent comprendre ce que ce sont les Humanités Numériques par la pratique, soit qui désirent approfondir leurs connaissances. Pour cette seconde édition, les participants pourront choisir parmi le parcours de niveau 1 – “Structuration du texte”, pour lequel il n’y a pas de pré-requis, et le parcours de niveau 2 – “Représentation du texte”, pour lequel des pré-requis sont nécessaires (participation à la formation de 2017 ou d’autres formations similaires).

Continuer la lecture de École d’été éditions numériques / humanités numériques : 28 mai au 2 juin 2018 à la MSH-Alpes- Grenoble

Dlis

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebook

AAC Conférence sur les bibliothèques et les archives à l’ère des humanités numériques – Paris 3, 4 et 05 octobre 2018 Conference Digital Tools and uses

Appel à communications : Conférence sur les bibliothèques et les archives à l’ère des humanités numériques. Paris 3, 4 et 05 octobre 2018 Conference Digital Tools and uses. Propositions des communications avant le 15 avril 2018.

About Digital Tools & Uses Congress

The first international Digital Tools & Uses Congress is a multidisciplinary conference devoted to study the uses and development of digital tools. It aims at assembling five interrelated symposia: 1) Web Studies, 2) Challenges of IoT, 3) Recommender systems, 4) Archives and social networks, and 5) Digital Frontiers. The intention of this consortium is to approach a common object of study from different perspectives in order to enrich the discussion and collaboration between participants.

Each one of the congresses afore mentioned has already taken place separately. The endeavor is now to consolidate relationships that bring together theory and practice, technics and humanities, human and artificial agents, sciences and arts. Scholars and practitioners will gather in one place and learn from each other within an inviting environment, blurring boundaries between disciplines and schools.

For this reason, each one of the five independent symposia is presented below as a track of the Digital Tools & Uses Congress and will take place simultaneously during the three days of the congress.

We are thankful to the amazing partners and international colleagues that have accepted to accompany us in this endeavor. We expect this first edition of the Digital Tools & Uses Congress to offer a wide variety of insights and scientific developments at the crossing point of sciences and humanities.

En savoir plus sur le site du congrès

Continuer la lecture de AAC Conférence sur les bibliothèques et les archives à l’ère des humanités numériques – Paris 3, 4 et 05 octobre 2018 Conference Digital Tools and uses

Dlis

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebook

Journée d’étude Tracés « Ce que la revue fait aux sciences humaines et sociales » (Paris, 30 mars 2018)

Lieu: Paris, Centre Pouchet (59-61 rue Pouchet, 75017), grand amphithéâtre

Date: vendredi 30 mars 2018, 9h-18h

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Argumentaire: Outil ancien de la publication de la recherche, la revue occupe aujourd’hui une place de choix dans les carrières de recherche, en temps de travail (évaluations,  participation aux comités de rédaction), en matière d’évaluation de la recherche (sélection d’article, promotion). Certaines disciplines vont jusqu’à ne considérer que la publication périodique pour la promotion de leurs chercheurs. On aurait pourtant tort de considérer que « faire revue » soit sans effet sur la science telle qu’elle se fait. Les tables-rondes ont ainsi vocation à discuter ce que le format, la chaîne de production et la temporalité « revue » font aux sciences humaines et sociales.

Une première table-ronde est consacrée à la revue comme lieu de pouvoir. Instance de légitimation – notamment au niveau disciplinaire – la revue est également un lieu d’exclusion et de discrimination genrée, sociale ou encore géographique, comme de lutte contre ces mêmes discriminations. Plus avant, la revue – par le biais de son comité de rédaction – établit des normes scientifiques , en refusant certains textes, en incitant ou en procédant à la réécriture des articles – par exemple, en exigeant ou en refusant la féminisation. En s’intéressant aux coulisses du comité de rédaction,  la table-ronde entend ainsi discuter l’impact de la revue sur son champ disciplinaire et sur, très concrètement, le  façonnage des textes scientifiques.

Continuer la lecture de Journée d’étude Tracés « Ce que la revue fait aux sciences humaines et sociales » (Paris, 30 mars 2018)