Tous les articles par Hans Dillaerts

Colloque international CIA2 : Connaissances et Information en Action – 2ème édition

Co-organisateurs du colloque :  Camille Capelle (Université de Bordeaux),  Vincent Liquète (Université de Bordeaux)

Université de Bordeaux : 3 et 4 avril 2019

Site officiel du colloque : https://cia2.sciencesconf.org/

Dates importantes

  • Date limite d’envoi des résumés : 15 octobre 2018
  • Notification d’acceptation ou de refus : 15 janvier 2019
  • Date limite d’inscription au colloque et dépôt des résumés : 1er février 2019

Soumission : https://cia2.sciencesconf.org/user/submit

Appel à communication

AAC sous format PDF

Ces dernières années, la notion de risque numérique a envahi les médias. De nombreuses parutions d’ouvrages laissent à penser que le numérique serait porteur de toutes sortes de menaces, que ce soit au niveau informationnel, psycho-social, éthique, cognitif, sanitaire, technique, socio-économique ou juridique.

Pour ne prendre que deux exemples, on peut citer la dénonciation des risques d’addiction et de « techno-dépendance » chez les jeunes (Lardellier et Moatti, 2014) et celle de l’appauvrissement des pratiques de lecture (Carr, 2011).

Continuer la lecture de Colloque international CIA2 : Connaissances et Information en Action – 2ème édition

L’information scientifique, à l’épreuve de sa médiatisation

Dossier thématique coordonné par Chérifa Boukacem-Zeghmouri (Elico, UCB Lyon 1) et Blanca Rodríguez Bravo (Université de León)

Modalités de soumission et calendrier

Le dossier fait appel à des travaux inédits et des analyses originales et récentes, relevant des sciences de l’information et de la communication. L’appel, diffusé en français, espagnol et anglais accueille des propositions soumises dans ces langues.

Les propositions soumises présentent une problématique, une méthodologie et apportent des éléments sur les résultats et conclusions envisagés. La longueur des propositions est de 4000 signes (espaces non compris). Elles sont à adresser à Chérifa Boukacem-Zeghmouri : cherifa.boukacem-zeghmouri@univ-lyon1.fr et à Blanca Rodríguez Bravo : blanca.rodriguez@unileon.es pour le 19 septembre 2018.

Après sélection par le comité de lecture (réponse le 18 octobre 2018), les premières versions complètes des textes (de 25 000 signes espaces non compris et rédigés selon les normes éditoriales des articles de la revue disponibles à cette adresse : https://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/pageshtml/soumettre.html) sont à remettre pour le 15 février 2019 elles seront soumises alors à une évaluation en double aveugle.

A la suite de cette phase, la version définitive du texte (prenant en compte les éventuelles remarques et retours des évaluateurs), incluant les corrections mineures ou majeures demandées, sera soumise au comité éditorial de la revue qui est souverain pour l’accord définitif de publication en juin 2019.

Continuer la lecture de L’information scientifique, à l’épreuve de sa médiatisation

Journée d’étude Tracés « Ce que la revue fait aux sciences humaines et sociales » (Paris, 30 mars 2018)

Lieu: Paris, Centre Pouchet (59-61 rue Pouchet, 75017), grand amphithéâtre

Date: vendredi 30 mars 2018, 9h-18h

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Argumentaire: Outil ancien de la publication de la recherche, la revue occupe aujourd’hui une place de choix dans les carrières de recherche, en temps de travail (évaluations,  participation aux comités de rédaction), en matière d’évaluation de la recherche (sélection d’article, promotion). Certaines disciplines vont jusqu’à ne considérer que la publication périodique pour la promotion de leurs chercheurs. On aurait pourtant tort de considérer que « faire revue » soit sans effet sur la science telle qu’elle se fait. Les tables-rondes ont ainsi vocation à discuter ce que le format, la chaîne de production et la temporalité « revue » font aux sciences humaines et sociales.

Une première table-ronde est consacrée à la revue comme lieu de pouvoir. Instance de légitimation – notamment au niveau disciplinaire – la revue est également un lieu d’exclusion et de discrimination genrée, sociale ou encore géographique, comme de lutte contre ces mêmes discriminations. Plus avant, la revue – par le biais de son comité de rédaction – établit des normes scientifiques , en refusant certains textes, en incitant ou en procédant à la réécriture des articles – par exemple, en exigeant ou en refusant la féminisation. En s’intéressant aux coulisses du comité de rédaction,  la table-ronde entend ainsi discuter l’impact de la revue sur son champ disciplinaire et sur, très concrètement, le  façonnage des textes scientifiques.

Continuer la lecture de Journée d’étude Tracés « Ce que la revue fait aux sciences humaines et sociales » (Paris, 30 mars 2018)

Information scientifique et diffusion des savoirs : entre fragmentations et intermédiaires

Dossier thématique coordonné  par Hans Dillaerts (Université Paul-Valéry Montpellier 3, LERASS-CERIC) et Chérifa Boukacem-Zeghmouri (Université de Lyon, Lyon 1- Elico) dans la Revue française des sciences de l’information et de la communication.

Modalités de soumission et calendrier

Ce numéro thématique proposera à la fois des articles de recherches (5000 à 7000 mots), ainsi que des études de cas pratiques (retours d’expérience, réflexions sur les pratiques professionnelles) en lien avec les axes de ce numéro thématique (1200 à 2000 mots).

Les propositions doivent être envoyées à hans.dillaerts@univ-montp3.fr et cherifa.boukacem-zeghmouri@univ-lyon1.fr.

Calendrier

  • 15 avril 2018 : Envoi des propositions d’articles (environ 1200 mots);

  • 15 mai 2018 : Réponse d’acceptation ou de rejet des propositions

  • 15 juillet 2018 : Envoi des articles complets pour évaluation

  • 15 septembre : Envoi des commentaires des évaluations aux auteur.e.s

  • 1er novembre : Envoi des textes définitifs

Appel à communication

Il ne se passe pas une semaine sans que l’information scientifique fasse l’objet d’une actualité dans la presse (nationale ou internationale) ou dans les blogs spécialisés, pour relayer les derniers évènements d’une évolution, d’une rupture, ou bien encore d’une transformation.

Parmi les sujets qui reviennent le plus souvent à la une des titres, la généralisation annoncée de l’Openness (Chartron & Schöpfel, 2017) (Neylon, 2017), des réseaux sociaux académiques (Baudry & Bouchard, 2017) qui prennent une place toujours plus importante dans les pratiques des chercheurs, le problème des revues prédatrices qui “harponnent” des chercheurs soumis à la pression de la publication (Tzarnas, 2014), ou bien encore les “bibliothèques pirates” qui jouent les “Robins des Bois” (Cabanac, 2016) de la publication scientifique pour des communautés de chercheurs en demande d’un accès direct et sans limite aux articles scientifiques.

Cette actualité témoigne des évolutions qui agitent l’univers de l’information scientifique, majoritairement dans les domaines des sciences et de la santé, même si les sciences humaines et sociales ne sont pas en reste.

La littérature scientifique, qui documente ces évolutions, montre qu’outre les sciences de l’information et de la communication, plusieurs disciplines se saisissent des enjeux de ces évolutions.

Continuer la lecture de Information scientifique et diffusion des savoirs : entre fragmentations et intermédiaires

Colloque COSSI 2018 – Processus de normalisation et durabilité de l’information

Co-organisateurs du colloque : Monica Mallowan (Université de Moncton, Canada), Vincent Liquète (Université de Bordeaux, France),  Christian Marcon (IAE-Université de Poitiers, France)

Université de Bordeaux, France, les 24 et 25 mai 2018 

Dates importantes

  • Soumission des propositions : 28 janvier 2018
  • Retour aux auteurs : 15 mars 2018
  • Dates du colloque : 24 et 25 mai 2018
  • Textes définitifs : 15 juin 2018
  • Publication : décembre 2018

Appel à communication

La problématique de la normalisation de l’information  a nourri le champ des sciences de l’information et de la communication, et au-delà, celui des sciences humaines et sociales, ou des sciences et techniques depuis déjà quelques décennies.

Dès 2011, J. Perriault et C. Vaguer indiquent que la norme est centrale dans la société contemporaine et qu’elle est foncièrement pluridisciplinaire, ne concernant pas uniquement l’industrie et l’informatique, mais également les sciences humaines et sociales dans leur ensemble, qu’il s’agisse du droit, de la sociologie, de la psychologie, des sciences de l’information et de la communication[1], de la science politique ou encore de l’économie.

Historiquement, le progrès technique, puis industriel, maintenant néo-industriel et numérique, ont eu pour catalyseur fondamental un double phénomène de standardisation puis de normalisation des processus de fabrication.

Si le vocabulaire anglo-saxon recourt au même terme pour désigner les deux mécanismes (standard), une différence processuelle et stratégique profonde permet de les distinguer : la norme  est établie par un organisme de normalisation reconnu dans le cadre d’un processus phasé incluant généralement des négociations entre une pluralité d’acteurs alors que le standard est un produit industriel qui se répand et tend à faire autorité tant que le secteur qui en a l’usage ne choisit pas de lui préférer un nouveau standard.

Continuer la lecture de Colloque COSSI 2018 – Processus de normalisation et durabilité de l’information

Colloque « Patrimoines et design d’expérience à l’ère numérique », le 13-15 mai 2018 à l’université Constantine 3

Informations pratiques

Dates importantes

Soumission des résumés : 30 décembre, 2017
– Réponse aux auteurs : 30 janvier, 2018
– Soumission des contributions : 15 février, 2018
– Réponse aux auteurs : 30 mars, 2018

Langues officielles du colloque

Rédaction des propositions : Anglais et Français
Présentation : Anglais et Français

Procédure de sélection

Toutes les soumissions seront examinées en double aveugle. Soumission : https://easychair.org/conferences/?conf=his5

L’appel à communications

Le colloque Patrimoines et design d’expérience à l’ère numérique interroge les connexions et les complémentarités opérationnelles dont témoigne le numérique dans le but de conceptualiser et designer une expérience de médiation du patrimoine.

En effet, si les élaborations théoriques sur la création, la préservation et la dissolution des registres de mémoires et des biens patrimoniaux sont nombreux, rares sont les travaux empiriques qui traitent des expériences planifiées ou progressives, et l’intégration du numérique.

Continuer la lecture de Colloque « Patrimoines et design d’expérience à l’ère numérique », le 13-15 mai 2018 à l’université Constantine 3

Call for Chapters: The Complete Guide to Open Scholarship

Working Title: The Complete Guide to Open Scholarship
Editors: Darren Chase & Dana Haugh
Publisher : ALA Editions

TIMELINE

Abstract submission deadline: December 1, 2017
Notification of acceptance/rejection: January 15, 2017

SUBMISSIONS

Abstracts should briefly describe your topic and how your chapter relates to open scholarship. Multiple submissions are welcome. If your submission is tentatively accepted, the editors may request modifications. Material cannot be previously published.

Final chapters will be in the 3,000-5,000 word range (some exceptions will be made for longer chapters). Chapters will be peer-reviewed.

Please direct any questions to Darren Chase (darren.chase@stonybrook.edu) or Dana Haugh (dana.haugh@stonybrook).

Submit your abstract : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfm47tsahQlqVh8-Clm89Fn7vSUObe4xs9mcfKbGoPAaGvwzw/viewform

BOOK DESCRIPTION

This peer-reviewed collection will bring together a dynamic set of librarians, scholars, practitioners, policy makers and thinkers in order to take measure of the open access movement.

Continuer la lecture de Call for Chapters: The Complete Guide to Open Scholarship

L’auteur·e à l’ère numérique : appel à communications et performances

Dans le cadre des Entretiens du Pôle Métropolitain Nîmes-Alès qui se dérouleront du 27 au 30 mars 2018, le laboratoire de recherche en design et innovation sociale PROJEKT (Université de Nîmes) et la Chaire de Recherche du Canada sur les Écritures numériques (Université de Montréal) organisent à Nîmes un colloque international conjoint sur le thème « L’auteur·e à l’ère numérique », sous la direction de Stéphane Vial et Marcello Vitali-Rosati.

Calendrier

  • Date limite de soumission des propositions : 17 novembre 2017
  • Réponse aux auteur·e·s : 15 décembre 2017
  • Ouverture des inscriptions : 1er février 2018
  • Déroulement du colloque : 28-29 mars 2018

Argument

Le développement rapide du web à partir de la moitié des années 1990 a engendré une démocratisation progressive de l’écriture en ligne, progressivement investie par les écrivain·e·s. Selon la vulgata, “tout le monde” peut écrire sur le web.

Si cela a permis un foisonnement de nouvelles productions – littéraires, artistiques, scientifiques amateures… –, en même temps ce phénomène semble mettre en crise la notion d’auteur·e telle qu’elle caractérisait le monde du papier.

Continuer la lecture de L’auteur·e à l’ère numérique : appel à communications et performances

Créer, gérer et animer un dispositif de Fab Lab au sein d’une bibliothèque publique, entretien avec Julien Amghar, créateur de l’espace Kenere le Lab’

Julien Amghar est animateur multimédia et Lab’ à la médiathèque de Pontivy  et créateur de l’espace Kenere le Lab’ (le fab lab de la médiathèque de Pontivy). Il est Docteur en Histoire Contemporaine, spécialiste en patrimoine bâti. Au niveau du numérique, il est aussi spécialiste des inventaires numériques du patrimoine et de la cartographie numérique. Son adresse courriel : julien.amghar@ville-pontivy.fr

Vous êtes le créateur d’un Fab Lab au sein de la médiathèque de Pontivy, l’espace Kenere le Lab’ : Pouvez-vous revenir sur les origines de ce projet?

Le point de départ de notre Fab Lab en médiathèque fut un constat : l’activité d’animation multimédia est à un tournant. Les changements majeurs apportés par le numérique dans les savoirs et les savoir-faire font que les médiathèques doivent être des relais et ne peuvent se contenter d’être simples spectatrices de ces mutations.

C’est surtout en tant que membre de l’association RHIZOMES (promotion du logiciel libre) que j’ai pu amorcer un virage professionnellement. Suite à une discussion avec le trésorier de l’association, il y a un peu plus de 3 ans, sur le succès inespéré de leur stand lors du forum des associations de Saint-Philibert, avec la présentation du prototype d’une imprimante 3D « low cost » réalisée par une microentreprise lorientaise, le CreaFab.

En effet, à peine la machine avait-elle commencé à imprimer, que toute la foule présente s’est massée autour d’elle, laissant les autres stands déserts ! Et d’ajouter : « il faut que tu fasses cela dans ta médiathèque ! ».

De retour à Pontivy, j’en ai parlé à mon directeur qui n’en voyait pas l’intérêt. Mais un an plus tard, à l’occasion d’un changement de direction, j’ai présenté le dossier au nouveau responsable. Ce dernier résidant à Saint-Brieuc, il s’est renseigné sur ce qui se faisait au niveau du numérique dans la médiathèque de cette ville.

La réponse fut alors rapide et positive : les briochins avaient déjà pris le pas du numérique et un projet de Fab Lab était en train d’émerger….

Continuer la lecture de Créer, gérer et animer un dispositif de Fab Lab au sein d’une bibliothèque publique, entretien avec Julien Amghar, créateur de l’espace Kenere le Lab’

Production des données, « Production de la société ». Les Big Data et algorithmes au regard des Sciences de l’information et de la communication

Appel à articles pour la revue Les Enjeux de l’information et de la communication. Ce dossier thématique est coordonné par :

  • Vincent Bullich (Gresec, Université Grenoble Alpes)
  • Viviane Clavier (Gresec, Université Grenoble Alpes)

Informations pratiques

Les propositions (4000 signes espaces non compris) indiquant problématique et méthodologie sont à adresser à Vincent Bullich et Viviane Clavier pour le 18 septembre 2017.

Adresses : vincent.bullich@univ-grenoble-alpes.fr et viviane.clavier@univ-grenoble-alpes.fr

Après sélection par le comité de lecture (réponse le 16 octobre 2017), les premières versions complètes des textes (de 25 000 signes espaces non compris et rédigés selon les normes éditoriales des articles de la revue disponibles à cette adresse : https://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/pageshtml/soumettre.html) sont à remettre pour le 01 mars 2018, elles seront soumises alors à une évaluation en double aveugle.

A la suite de cette phase, la version définitive du texte (prenant en compte les éventuelles remarques et retours des évaluateurs), incluant les corrections mineures ou majeures demandées, sera soumise au comité éditorial de la revue qui est souverain pour l’accord définitif de publication en juin 2018.

Continuer la lecture de Production des données, « Production de la société ». Les Big Data et algorithmes au regard des Sciences de l’information et de la communication

(Dé)construire l’histoire numérique: argumentaire scientifique

dhnord2017 est la quatrième édition de la conférence annuelle sur les humanités numériques organisée par la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société (MESHS). L’édition de cette année est coorganisée avec le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C2DH) de l’université du Luxembourg. Le thème est: « (Dé)construire l’histoire numérique ». La conférence aura lieu les 27-29 novembre 2017 à la MESHS, Lille.

Informations pratiques

Appel à communications

Comment définir l’histoire numérique (ou digitale) ? En anglais, le terme « digital history », qui remonte probablement à 1999 (Ayers 1999), a été généralisé vers le milieu des années 2000 (Lines Andersen 2002, Lee 2002, Cohen & Rosenzweig 2005).

Selon une définition large, l’histoire numérique est une approche d’étude et de représentation du passé qui s’appuie sur les nouvelles technologies d’information et de communication avec notamment l’utilisation de l’ordinateur, d’internet et de logiciels (Seefeldt & Thomas 2009).

Ainsi, le terme désigne l’enquête historique qui met en valeur des sources primaires sous forme de données en format électronique, qu’elles soient numérisées ou nativement numériques, et les récits qui sont fabriqués sur la base de telles enquêtes (Lee 2002).

Continuer la lecture de (Dé)construire l’histoire numérique: argumentaire scientifique

Alimentation et santé : logiques d’acteurs en information-communication

Appel à chapitre pour l’ouvrage « Alimentation et santé : logiques  d’acteurs en information-communication » dirigé par Viviane Clavier et Jean-Philippe De Oliveira.

Information pratiques

Format

  • Évaluation en double-aveugle
  • Taille du résumé : environ 8000 signes (espaces compris, hors bibliographie)
  • Volume des chapitres : entre 30 et 35 000 signes (espaces compris, hors bibliographie)

Calendrier

  • Date de soumission des résumés : 2 mai 2017
  • Notification aux auteurs : 1er juin 2017
  • Date d’envoi des chapitres complets : 30 novembre 2017
  • Notification aux auteurs : 15 janvier 2018
  • Date de parution de l’ouvrage : juin 2018

Propositions à adresser à

viviane.clavier@univ-grenoble-alpes.fr
jean-philippe.de-oliveira@univ-grenoble-alpes.fr

Appel à chapitre

L’objectif de cet ouvrage collectif est de proposer des contributions présentant une réflexion théorique, des cas d’études ou des retours d’expériences ayant comme point commun de questionner les rapports entre l’alimentation et la santé dans leurs dimensions info-communicationnelles.

Cet appel à chapitre s’inscrit dans la continuité du numéro 27 de Questions de communication publié en 2015 intitulé « L’alimentation, une affaire publique » coordonné par Simona De Iulio, Sylvie Bardou-Boisnier et Isabelle Pailliart.

Continuer la lecture de Alimentation et santé : logiques d’acteurs en information-communication

Enjeux et apports des recherches en humanités numériques

Appel à contributions pour un numéro de la revue Les Cahiers du Numérique sous la direction de Lise verlaet.

Calendrier

  • Remise des articles : 23 avril 2017
  • Réponse aux auteurs : 23 juin 2017
  • Remise de la version finale : 23 juillet 2017
  • Remise à l’éditeur : 23 août 2017

Consignes aux auteurs

Les propositions d’article, texte intégral uniquement en version électronique au format word, sont à envoyer à lise.verlaet@univ-montp3.fr. Les articles, rédigés en français, font une vingtaine de pages.
La Revue Les Cahiers du Numérique invite les auteurs à prendre connaissance des consignes éditoriales, lesquelles sont disponibles à cette adresse : http://lcn.revuesonline.com/revues/23/ConsignesLCN_avril2016.doc

Appel à contributions

Le numérique a envahi notre quotidien, de la sphère professionnelle, il s’est rapidement propagé vers notre sphère privée. Il semble communément admis que la révolution numérique est en marche.

Si nul ne sait quand celle-ci atteindra son point culminant ni prédire quels en seront les effets – les discours sont pour le moins dichotomiques sur le sujet – il est incontestable que son omniprésence opère une transformation de nos dynamiques sociales et culturelles (Jeanneret, 2011) et propulse nos sociétés occidentales dans une « culture numérique » (Doueihi, 2011 ; Rieffel, 2014) laissant subséquemment entrevoir les possibilités d’ « humanités numériques ».

Les résistants aux injonctions de cette culture numérique sont considérés – au mieux – comme des marginaux ne souhaitant pas rejoindre cette culture ouverte de l’information, cette culture numérique du partage, à la fois participative, citoyenne et porteuse de nouveaux espoirs.

Continuer la lecture de Enjeux et apports des recherches en humanités numériques

Analyser la science : les bibliothèques numériques comme objet de recherche

Thématique du colloque

À l’ère d’Internet l’accès à un volume conséquent de publications impacte le travail des chercheurs, leur positionnement dans la communauté internationale, l’évaluation de la recherche et les modèles économiques sous-jacents. Le développement des données en libre accès (OpenData), les bibliothèques, archives et musées en ligne ne sont que quelques exemples illustrant l’évolution de la notion de texte ou document, sa diversité et sa prolifération.

Des collections issues de bibliothèques traditionnelles sont maintenant accessibles librement : Gallica, Digital Public Library of America. À ce type de bibliothèques numériques s’ajoutent les publications savantes, qui sont une part importante des publications numériques. Des acteurs francophones importants ont vu le jour aussi bien au Canada qu’en France (Persée, CAIRN, HAL, Erudit).

De récentes initiatives nationales ont également permis le développement d’importantes archives scientifiques (ISTEX en France, SwissBib en Suisse, GBV en Allemagne, Scholars Portal en Ontario) ou muséales (Europeana, Musée virtuel du Canada).

Parallèlement les méthodes automatiques de traitement se diversifient et se spécialisent : fouille de texte, méthodes d’apprentissage profond (deep learning) pour traiter des données massives, transformation d’informations en données liées.

Cependant, de nombreuses questions restent en suspens, notamment en ce qui concerne la gestion de gros corpus multithématiques. Pouvoir disposer d’outils d’analyse efficaces, capables de s’adapter à de gros volumes de données, souvent de nature hétérogène, pas toujours structurés, dans des langues variées et des domaines très spécialisés, reste un défi.

Le traitement des données numériques implique de multiples domaines (traitement automatique des langues, intelligence artificielle, linguistique, statistiques, informatique), permettant des applications diversifiées : recherche d’information, veille, évaluation de programmes de recherches, prospective…

Continuer la lecture de Analyser la science : les bibliothèques numériques comme objet de recherche

Appel à contributions « Les données massives: nouvel enjeu stratégique ? »

A propos de la revue

La revue Management & Data Science est une revue pluridisciplinaire en sciences de gestion qui s’adresse également aux chercheurs et praticiens en informatique, mathématiques, économie, sociologie, sciences de l’information.

L’objectif est de faire le lien entre professionnels et scientifiques autour des problématiques liées à l’impact des données massives sur le management.

3 numéros annuels permettent de sensibiliser les décideurs aux enjeux des données massives à la fois sous l’angle technique (collecte, intégration, modélisation, visualisation) et sur les aspects managériaux.

La revue Management & Data Science  a plusieurs objectifs.

  • Produire des nouveaux concepts, méthodes, techniques et applications relatifs à la data science et à son impact sur le management;
  • Contribuer à l’avancée des connaissances liées à la gestion des données massives et centraliser ces recherches;
  • Diffuser des travaux originaux qui orientent la prise de décision en gestion

Continuer la lecture de Appel à contributions « Les données massives: nouvel enjeu stratégique ? »