Tous les articles par Elise Lehoux

Docteure en histoire (EHESS), chercheuse associée à Anhima (UMR 8210), conservatrice de bibliothèques. Ses recherches portent sur l'histoire de l'archéologie en France et en Allemagne (18e-19e siècle) et notamment les savoirs illustrés sur la mythologie classique.

Penser l’archéologie du futur des bibliothèques avec les projets de mutualisation : le GED du Campus Condorcet et le Learning center de l’Université Paris-Saclay

Élise Lehoux est docteure en histoire de l’EHESS et conservatrice des bibliothèques. Son mémoire professionnel réalisé en 2019 sous la direction d’Évelyne Cohen dans le cadre du Diplôme de Conservateur de Bibliothèques de l’Enssib,  interrogeait les effets d’opportunité et les contraintes des projets de mutualisation de bibliothèques  : Penser les projets de mutualisation en « bibliothèques » à travers le GED du Campus Condorcet et le Learning Center de l’Université Paris-Saclay.

Pourquoi réfléchir aux projets de mutualisation de bibliothèques ?

Dans l’émission de France Culture Dans 18 ans, consacrée à « Un nouveau visage pour la France en 2037 ? », l’historienne Sophie Wahnich évoque l’imaginaire de la mutualisation comme un horizon permettant de concevoir des formes de coopération au sein de la société[1]. Cet intérêt est renforcé par la récente multiplication des études historiques dédiées aux phénomènes de mutualités du XIXe siècle. En bibliothèque, le sujet de la mutualisation est également très courant – voire de plus en plus fréquent. Parfois vécue comme une contrainte et une source vive d’angoisse, elle peut aussi offrir des possibilités de changement dont se saisissent certains établissements. Afin de mieux comprendre la forme et les conséquences de la mutualisation en bibliothèque, je me suis attachée à l’analyser dans le cadre d’un temps particulier, celui du « projet » de bibliothèque. Cette étude a été l’objet d’un mémoire d’études professionnel que doit réaliser un conservateur de bibliothèques au cours de sa formation à l’École Nationale des Sciences de l’Information et des Bibliothèques (Enssib).

L’objectif de ce travail était de comprendre en quoi les projets de mutualisation de bibliothèques constituent des formes de laboratoire pour penser, rendre possible et mettre en œuvre de nouveaux services et/ou favoriser l’avènement de nouveaux métiers en bibliothèque[2]. Le terrain d’étude a été constitué par deux projets de bibliothèques, menés tous deux en Île de France, entamés il y a une dizaine d’années et avec une ouverture prévue courant 2020[3] : le Grand Équipement Documentaire du Campus Condorcet et le Learning Center de l’Université Paris-Saclay. Cet article vise donc à synthétiser les apports de cette étude, qui a cherché à comprendre en quoi la mutualisation représente opportunités et difficultés pour les bibliothèques, révélant les complexités auxquelles ces dernières sont confrontées depuis une dizaine d’années. L’essentiel des sources proviennent de trois corpus composés par la littérature professionnelle, la documentation interne des projets et une trentaine d’entretiens.

Continuer la lecture de Penser l’archéologie du futur des bibliothèques avec les projets de mutualisation : le GED du Campus Condorcet et le Learning center de l’Université Paris-Saclay

Elise Lehoux

Docteure en histoire (EHESS), chercheuse associée à Anhima (UMR 8210), conservatrice de bibliothèques. Ses recherches portent sur l'histoire de l'archéologie en France et en Allemagne (18e-19e siècle) et notamment les savoirs illustrés sur la mythologie classique.

More Posts - Website