Analyser la science : les bibliothèques numériques comme objet de recherche

Thématique du colloque

À l’ère d’Internet l’accès à un volume conséquent de publications impacte le travail des chercheurs, leur positionnement dans la communauté internationale, l’évaluation de la recherche et les modèles économiques sous-jacents. Le développement des données en libre accès (OpenData), les bibliothèques, archives et musées en ligne ne sont que quelques exemples illustrant l’évolution de la notion de texte ou document, sa diversité et sa prolifération.

Des collections issues de bibliothèques traditionnelles sont maintenant accessibles librement : Gallica, Digital Public Library of America. À ce type de bibliothèques numériques s’ajoutent les publications savantes, qui sont une part importante des publications numériques. Des acteurs francophones importants ont vu le jour aussi bien au Canada qu’en France (Persée, CAIRN, HAL, Erudit).

De récentes initiatives nationales ont également permis le développement d’importantes archives scientifiques (ISTEX en France, SwissBib en Suisse, GBV en Allemagne, Scholars Portal en Ontario) ou muséales (Europeana, Musée virtuel du Canada).

Parallèlement les méthodes automatiques de traitement se diversifient et se spécialisent : fouille de texte, méthodes d’apprentissage profond (deep learning) pour traiter des données massives, transformation d’informations en données liées.

Cependant, de nombreuses questions restent en suspens, notamment en ce qui concerne la gestion de gros corpus multithématiques. Pouvoir disposer d’outils d’analyse efficaces, capables de s’adapter à de gros volumes de données, souvent de nature hétérogène, pas toujours structurés, dans des langues variées et des domaines très spécialisés, reste un défi.

Le traitement des données numériques implique de multiples domaines (traitement automatique des langues, intelligence artificielle, linguistique, statistiques, informatique), permettant des applications diversifiées : recherche d’information, veille, évaluation de programmes de recherches, prospective…

Appel à communications

Nous sollicitons des contributions couvrant tous les aspects pertinents de l’analyse et du traitement du contenu des bibliothèques numériques. Les présentations seront de 20 minutes, plus 10 minutes de questions.

Ce colloque s’insère notamment dans une dynamique émergente sur l’analyse de corpus d’articles scientifiques et veut faire la promotion de la recherche francophone.

Il permettra d’aborder des thématiques variées faisant cohabiter des disciplines différentes autour de la problématique de l’analyse de contenu des bibliothèques, archives et musées numériques, d’un point de vue théorique ou pratique. Les thématiques suivantes pourront être abordées (liste non exhaustive) :

  • La recherche d’information dans les bibliothèques numériques scientifiques multidisciplinaires
  • L’analyse de contenu et le problème de la langue (langue générale, de spécialité, technique; multilinguisme)
  • La bibliométrie (détection d’affiliations; désambiguïsation d’auteurs)
  • Les bibliothèques numériques et les données liées
  • La détection d’événements émergents
  • L’annotation sémantique de documents
  • La détection de plagiat
  • Les bibliothèques numériques et les réseaux (réseaux d’auteurs, de labos, de pays; réseaux sémantiques…)
  • Les bibliothèques numériques et les données ouvertes (problématique de l’accès aux données en lien avec le contenu)

Modalités de soumission des propositions de communications

  1. Les propositions ANONYMES doivent être soumises en format PDF. Elles doivent inclure les éléments suivants :
    • un titre de 180 caractères maximum (espaces comprises);
    • un résumé d’un maximum de 1500 caractères (espaces comprises).
  2. Veuillez envoyer vos propositions en annexe électronique aux responsables du colloque aux deux adresses suivantes: lyne.da.sylva@umontreal.ca et pascal.cuxac@inist.fr avant le vendredi 27 janvier 2017.
  3. Dans le courriel de soumission, veuillez préciser les nom et prénom, institution et coordonnées (adresse courriel, numéro de téléphone et adresse postale) de l’auteur ou des auteurs, ainsi que le titre de la proposition.

Critères d’évaluation

Les propositions seront évaluées selon les critères suivants :

  • la pertinence du sujet traité par rapport au thème du colloque;
  • le cadre théorique ou conceptuel proposé et la méthodologie liée à la recherche s’il s’agit d’une étude empirique;
  • l’organisation globale et la clarté de la proposition.

Dates importantes

  • Date limite de soumission : 27 janvier 2017
  • Réponses aux auteurs : 13 février 2017
  • Dates du colloque : 8 et 9 mai 2017

Publication

Une sélection des meilleures soumissions (évaluées d’abord par le comité de programme puis sur la base de la présentation orale) sera publiée sous forme d’articles étendus dans un numéro spécial de la revue « Document Numérique ».

Pour plus d’informations : http://dasylva.ebsi.umontreal.ca/ACFAS2017/accueil.html

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *