Séminaire DH EHESS 16-17 : Digital Humanities. Les transformations numériques du rapport aux savoirs

Séminaire humanités numériques et critique(s)

Le séminaire a pour objet l’émergence internationale des digital humanities, à l’intersection des sciences humaines et sociales et de l’informatique. Cette expression d’humanités numériques désigne à la fois des pratiques de recherche qui mobilisent des technologies numériques de manière structurelle, des modèles épistémologiques qui relèvent du concept d’e-science et des manières de diffuser les résultats scientifiques qui tirent profit de la communication en réseau. À un autre niveau, le développement des digital humanities a des implications pour les politiques scientifiques en sciences humaines et sociales, car il rend évidente la nécessité d’établir des infrastructures de recherche d’un nouveau type (« cyberinfrastructures », grilles de calcul et plateformes d’édition). Enfin, parce qu’elles fédèrent des disciplines dont l’inscription dans le champ scientifique est débattue, les humanités numériques permettent d’aborder sous un angle différent les relations entre sciences et société.

  • Patrice Bellot, professeur à l’Université Aix-Marseille (TH) ( Hors EHESS )
  • Aurélien Berra, maître de conférences à l’Université Paris-Ouest Nanterre-La-Défense ( Hors EHESS )
  • Marin Dacos, ingénieur de recherche au CNRS ( CLÉO )
  • Pierre Mounier, ingénieur de recherche à l’EHESS ( CLÉO )

Le séminaire se réunira environ une fois par mois, entre décembre et juillet, le mercredi de 13 h à 15 h, à l’EHESS (190-198 avenue de France, 75013 Paris), salle 2.

Humanités numériques : quelle(s) critique(s) ?

Le séminaire « Digital Humanities. Les transformations numériques du rapport aux savoirs » abordera les humanités numériques sous l’angle de la critique. Si cette question n’est pas nouvelle, elle semble posée de plus en plus fréquemment au cours des dernières années, notamment dans le champ francophone, avec la publication d’un nombre croissant de textes (articles et numéros de revues, en particulier) sur lesquels il est utile de revenir.

À travers la lecture et la discussion de ces textes, il s’agira d’explorer non seulement les critiques venues de l’extérieur du champ, mais aussi les approches qui visent à développer, de l’intérieur, la dimension critique que peuvent contenir ces pratiques et méthodes de recherche. Dans quelle mesure ces discours se fondent-ils sur des faits, une histoire, une culture communes ? Quels en sont les enjeux ? Nous les confronterons également aux différentes traditions critiques des sciences humaines et des sciences sociales. Nous proposons ainsi aux participants du séminaire de contribuer à une tâche qui nous paraît maintenant cruciale : expliciter les positions intellectuelles et institutionnelles qui orientent les discours sur les humanités numériques.

OpenEdition Lab

Quelques séances seront par ailleurs dédiées à l’activité de recherche et développement menée par OpenEdition Lab. Elles prendront le corpus de données constitué par OpenEdition, ou d’autres vastes corpus édités tels que Wikipédia, comme une base de départ pour mener des recherches, en particulier dans le domaine de l’analyse des usages, de l’annotation automatique et de l’assistance à l’éditorialisation.

Les séances sont annoncées sur le carnet Philologie à venir Textes (anciens) et humanités numériques et sur la liste de diffusion Digital Humanities.

Programme

07 décembre 2016 | Critique des Digital Humanities
Les Digital Humanities, un cheval de Troie néolibéral ?
Textes discutés : Allington, Brouillette et Golumbia 2016 ; Liu 2012

04 janvier 2017 | Critique des Digital Humanities
Pour une histoire critique des humanités numériques
Textes discutés : Berra 2015 (version en accès libre) ; Mounier 2015

01 février 2017 | Critique des Digital Humanities
Humanités numériques et sciences de l’information et de la communication
Textes discutés : Cormerais et al. 2016

01 mars 2017 | OpenEdition Lab

05 avril 2017 | Critique des Digital Humanities
Distant reading : une méthode ou une critique ?
Textes discutés : Moretti 2005 ; Moretti 2013 ; Prendergast 2005

12 avril 2017 | Critique des Digital Humanities
Humanités numériques et théorie critique
Textes discutés : Citton 2015 ; Granjon & Magis 2016

19 avril 2017 | Critique des Digital Humanities
Des humanités numériques plurielles ?
Textes discutés : Guichard 2014 ; Valluy 2015 ; Valluy 2016

03 mai 2017 | OpenEdition Lab

07 juin 2017 | OpenEdition Lab

05 juillet 2017 | Critique des Digital Humanities
Les Digital Humanities comme condition de possibilité d’un discours critique
Textes discutés : Doueihi 2008 ; Doueihi 2011 ; Doueihi 2013 ; Doueihi 2015 ; Drucker 2009 ; Drucker 2014 ; McCarty 2005

Participation

La participation au séminaire est ouverte à tous. Elle implique cependant la lecture préalable des textes qui seront discutés, afin de construire de réels échanges. Des interlocuteurs seront également invités à certaines des séances pour alimenter la discussion. Si vous souhaitez participer au séminaire, il vous suffit d’écrire à pierre.mounier@ehess.fr.

Références par ordre alphabétique

  • Allington Daniel, Brouillette Sarah et Golumbia David, « Neoliberal Tools (and Archives): A Political History of Digital Humanities », Los Angeles Review of Books, 2016, https://lareviewofbooks.org/article/neoliberal-tools-archives-political-history-digital-humanities/.
  • Berra Aurélien, « Pour une histoire des humanités numériques », Critique, 819-820, 2015, p. 613-626, http://www.cairn.info/revue-critique-2015-8-p-613.htm et https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01182509.
  • Citton Yves, « Humanités numériques. Une médiapolitique des savoirs encore à inventer », Multitudes, 59, 2015, p. 169-180, https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=MULT_059_0169.
  • Cormerais Franck, Le Deuff Olivier, Lakel Amar et Pucheu David, « Les SIC à l’épreuve du digital et des Humanités : des origines, des concepts, des méthodes et des outils », Revue française des sciences de l’information et de la communication, 8, 2016, https://rfsic.revues.org/1820.
  • Doueihi Milad, La Grande Conversion numérique, Paris, Seuil, 2008.
  • Doueihi Milad, Pour un humanisme numérique, Paris, Seuil, 2011.
  • Doueihi Milad, Qu’est-ce que le numérique ?, Paris, Presses universitaires de France, 2013.
  • Doueihi Milad, « Quelles humanités numériques ? », Critique, 819-820, 2015, p. 704-711, http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=CRITI_819_0704.
  • Drucker Johanna, Graphesis : Visual Forms of Knowledge Production, Cambridge, Massachusetts, Harvard University Press, 2014.
  • Drucker Johanna, SpecLab. Digital Aesthetics and Speculative Computing, Chicago, University of Chicago Press, 2009.
  • Goodwin Jonathan et Holbo John, Reading Graphs, Maps & Trees: Responses to Franco Moretti, Anderson, SC, Parlor Press, 2011.
  • Granjon Fabien et Magis Christophe, « Critique et humanités numériques », Variations. Revue internationale de théorie critique, 19, 2016, https://variations.revues.org/748.
  • Guichard Éric, « L’internet et les épistémologies des sciences humaines et sociales », Revue Sciences/Lettres, 2, 2014, http://rsl.revues.org/389.
  • Liu Alan, « Where Is Cultural Criticism in the Digital Humanities ? », dans Matthew K. Gold (éd.), Debates in the Digital Humanities, Minneapolis, University of Minnesota Press, 2012, p. 490-509, http://dhdebates.gc.cuny.edu/debates/text/20.
  • McCarty Willard, Humanities Computing, Houndmills, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2005.
  • Moretti Franco, Distant Reading, Londres, Verso, 2013.
  • Moretti Franco, Graphes, cartes et arbres. Modèles abstraits pour une autre histoire de la littérature, traduit par Étienne Dobenesque, Paris, Les Prairies Ordinaires, 2008.
  • Moretti Franco, Graphs, Maps, Trees. Abstract Models for a Literary History, Londres, Verso, 2005.
  • Mounier Pierre, « Une “utopie politique” pour les humanités numériques ? », Socio. La nouvelle revue des sciences sociales, 4, 2015, p. 97-112, http://socio.revues.org/1451.
  • Prendergast Christopher, « Evolution and Literary History », New Left Review, 34, 2005, p. 40-62.
  • Valluy Jérôme, « Collection Humanités numériques plurielles : présentation », 2016, https://www.reseau-terra.eu/rubrique304.html.
  • Valluy Jérôme, « La face cachée des humanités numériques : les convergences techniques et théoriques masquent l’ampleur des différenciations disciplinaires », s. l., 2015, http://www.reseau-terra.eu/IMG/pdf/JV_CJCSC_05062015.pdf.

Références par séance

  • Cormerais Franck, Le Deuff Olivier, Lakel Amar et Pucheu David, « Les SIC à l’épreuve du digital et des Humanités : des origines, des concepts, des méthodes et des outils », Revue française des sciences de l’information et de la communication, 8, 2016, https://rfsic.revues.org/1820.
  • Goodwin Jonathan et Holbo John, Reading Graphs, Maps & Trees: Responses to Franco Moretti, Anderson, SC, Parlor Press, 2011.
  • Moretti Franco, Graphs, Maps, Trees. Abstract Models for a Literary History, Londres, Verso, 2005.
  • Moretti Franco, Graphes, cartes et arbres. Modèles abstraits pour une autre histoire de la littérature, traduit par Étienne Dobenesque, Paris, Les Prairies Ordinaires, 2008.
  • Moretti Franco, Distant Reading, Londres, Verso, 2013.
  • Prendergast Christopher, « Evolution and Literary History », New Left Review, 34, 2005, p. 40-62.
  • Doueihi Milad, La Grande Conversion numérique, Paris, Seuil, 2008.
  • Doueihi Milad, Pour un humanisme numérique, Paris, Seuil, 2011.
  • Doueihi Milad, Qu’est-ce que le numérique ?, Paris, Presses universitaires de France, 2013.
  • Doueihi Milad, « Quelles humanités numériques ? », Critique, 819-820, 2015, p. 704-711, http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=CRITI_819_0704.
  • Drucker Johanna, SpecLab. Digital Aesthetics and Speculative Computing, Chicago, University of Chicago Press, 2009.
  • Drucker Johanna, Graphesis : Visual Forms of Knowledge Production, Cambridge, Massachusetts, Harvard University Press, 2014.
  • McCarty Willard, Humanities Computing, Houndmills, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *