« Les données à mille temps » : séminaire de recherche enssib du 11 juillet

Agnieszka Tona est membre du Laboratoire ELICO de l’Université de Lyon et Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Enssib où elle est responsable du Master 1 SIB (PANIST) et co-responsable du Master 1 et 2 Humanités numériques – Pratiques et méthodes en Humanités numériques de l’UDL. Ses thématiques de recherche portent sur l’analyse et la définition des modèles qu’il conviendrait d’imposer aux documents numériques, pour qu’ils puissent se présenter et se réorganiser dans la forme et avec les modalités qui conviendront le mieux à leur usage.

Présentation du séminaire

L’Enssib et le laboratoire ELICO vous invitent à la 1e séance du séminaire intitulé « Les données à mille temps ».

A l’instar de tout objet informationnel ou culturel, les données s’ancrent dans l’axe du temps et peuvent être définies et estampillées par ses mesures. Il n’est pas rare que le rapport entre le concept de temps et la donnée s’exprime de manière très explicite dans les définitions mêmes de cette dernière, comme celle que propose l’Organisation internationale de normalisation (1993) : « la donnée : représentation calendaire d’un moment dans le temps ».

Et c’est justement ce sont ce(s) rapport(s) entre les données et le temps que ce séminaire interdisciplinaire propose d’explorer. Quelles sont les représentations du temps et des temporalités qui affectent aujourd’hui les données (qu’elles soient personnelles, publiques, ouvertes, massives, de recherche, etc.) ? Sous quelles formes ces représentations se matérialisent-elles dans les discours et les pratiques scientifiques et professionnelles autour de ces données ? Qu’est-ce que les données nous apprennent sur le temps ? Comment le disent et le racontent-elles ?

C’est ce que cherchera à explorer cette série de séminaires à travers un dialogue entre acteurs professionnels de l’information et chercheurs de plusieurs disciplines (SIC, sociologie, histoire, philosophie des sciences et épistémologie, informatique, etc.).

Programme du séminaire 

1ère séance, le 11 juillet : « Données : carte blanche »

Lieu : Enssib
Horaire : de 10h30 à 16h00 

10h30 Introduction, Agnieszka Tona, Enssib

10h50 – « Produire, reproduire, maintenir. Comment le temps vient aux données », Jérôme Denis, CSI, MINES Paris Tech

Résumé : Malgré ce que leur nom et sa généalogie laissent entendre, les données, en sciences comme en entreprise ou dans les administrations, se présentent rarement sous la forme d’objets informationnels au repos, qu’il suffirait de saisir dans de bonnes conditions pour en faire usage. Dans la plupart des cas, en particulier lorsqu’il s’agit de les faire circuler et de les partager, elles semblent glisser entre les doigts, ou au contraire résister à la préhension.

En partant de plusieurs exemples issus d’enquêtes récentes dans des secteurs variés, cette communication sera l’occasion de mettre en lumière différentes temporalités en jeu dans les opérations qui sont mises en œuvre pour qu’adviennent concrètement des données. Trois temps — de la production, de la reproduction, et de la maintenance — seront explorés, qui montrent comment les données sont toujours d’une manière ou d’une autre en devenir.

11h40 – « La vie triviale de la donnée : entre logiques institutionnelles locales et injonctions à “l’ouverture”», Marie Després-Lonnet, ELICO, Université Lumière Lyon 2

12h30 – Pause déjeuner

14h00 – « Le temps long de l’archive », Céline Guyon, Enssib, Association des Archivistes Français (AAF)

Résumé : À partir d’exemples concrets tirés de notre pratique professionnelle l’intervention se propose d’explorer le temps long de l’archive, en illustrant ses multiples usages et fonctions : trace d’une activité, preuve d’une action, objet de pouvoir, témoignage du passé, source historique.

Cette exploration convoquera les concepts clefs de l’archivistique que sont notamment le « cycle de vie », « la théorie des 3 âges » et les notions de « valeurs primaire et secondaire » pour étudier trois moments clefs dans le temps long de l’archive : la création, la conservation et la (re)utilisation.

Ce détour par les sources de l’archivistique nous amènera, en conclusion, à nous interroger sur ce qui, dans un environnement résolument numérique, caractérise l’archive.

14h50 – « Le mille-feuille temporel des archives du Web », Valérie Schafer, C2DH, Université du Luxembourg

Résumé : À partir d’exemples choisis au sein des archives du Web et des réseaux socio-numériques, cette intervention se propose de montrer tout d’abord les différentes strates temporelles à l’œuvre au sein de ce patrimoine dit « nativement numérique », et ce de la sélection et collecte à l’analyse, en passant par l’accès via les interfaces et les médiations qu’elles introduisent, l’enrichissement via des métadonnées ou l’intégration d’outils de fouille.

Distinguer ces strates temporelles nous permettra d’interroger les méthodologies à l’œuvre pour analyser ces archives du Web, leurs apports et limites (qu’il s’agisse du recours à l’archéologie numérique, de l’analyse de réseaux et de la cartographie d’hyperliens aux invitations à revenir à la diplomatique ou encore à la philologie).

Enfin, quelques pistes de prospection et réflexion seront proposées, notamment pour penser les enjeux de pérennité et durabilité.

15h40  16h00 : Clôture de la séance, Agnieszka Tona, Enssib

2ème séance, le 15 novembre 2019

La 2e séance du séminaire est programmée le vendredi 15 novembre 2019 à l’Enssib. Elle sera structurée autour de la problématique des données dite temporelles ou « time-oriented », c’est-à-dire celles qui permettent de dater et d’indexer par le temps des phénomènes, événements, états, objets, etc.,

Ce séminaire est ouvert à tous dans la limite des places disponibles.

Pour toute information sur ce séminaire vous pouvez contacter sa coordinatrice scientifique Agnieszka Tona : agnieszka.tona@enssib.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.