Compétences connues et mal connues en Humanités numériques

Membre d’Humanistica, l’association francophone des humanités numériques/digitales, ingénieur spécialisé en stratégies d’innovation et en politiques numériques, Johann Holland est le directeur du pôle numérique du Campus Condorcet. Sa mission actuelle au sein de l’EPCS lui permet de mettre à profit et de développer, dans un contexte de gouvernance partagée et de mutualisation de ressources, les compétences qu’il a pu acquérir au préalable en participant à différents projets ou missions de conseil. Son expérience auprès des institutions publiques européennes (Europeana à travers les projets CASPAR et Athena) ou nationales (le CNRS, l’INA, l’IRI du Centre Georges Pompidou), ainsi qu’au service d’entreprises privées (Orange, EDF R&D) l’ont rendu familier des problématiques d’usages et d’accompagnement du changement, d’innovation permanente, d’ingénierie numérique et de transfert de technologies.

Cette publication est issue d’une présentation faite le 16 octobre 2018 à l’ADEMEC, l’Association des Diplômés et des Étudiants de Master de l’École des Chartes.

Préambule

Objectif :

    • Présenter ma compréhension du champ professionnel des  « humanités numériques »
    • Partager des repères pour vous aider à vous situer 

De quelques idées reçues : 😯

    • Les « humanités numériques », ce n’est qu’un slogan
    • Les Humanités numériques, ce n’est pas très organisé
    • Le chercheur, il sait ; le technicien, il fait
    • L’ingénieur « couteau-suisse »
    • L’inévitable évolution des métiers

…. Essayons de tordre le cou ou de nuancer ces idées reçues !

Les « Humanités numériques », ce n’est qu’un slogan !

C’est un slogan, en effet :

  • Pratique comme tout mot-valise tendance
  • A utiliser pour se situer, avec des pincettes
  • Humaniste numérique : pas un métier, mais une disposition

Sauf que quelque chose existe :

  • Réalité des pratiques et des échanges
  • Une communauté qui se nomme et se reconnaît
  • Constat de la « révolution » qui est en cours

Mais c’est fragile, il faut agir :

    • Money-time avec les GAFAM
    • GT d’Humanistica
    • Liste [DH], liste [accesouvert]

… Soyons acteurs plutôt que spectateurs !

Les Humanités numériques, ça n’est pas très organisé

Pour se situer, deux initiatives à connaître liées à Humanistica

Un paysage d’acteurs institutionnels

… Ne pas hésiter à se créer sa carte personnelle des problématiques et des acteurs, pour mieux se situer.
 

Une carte personnelle possible, toutes précautions prises…


Le chercheur, il sait ; le technicien, il fait…

Polarisation trompeuse des types de compétences

    • Chercheurs, voire conservateurs dans des projets patrimoniaux
    • Qui délégueraient à des spécialistes « petites mains » dans divers domaines des tâches pénibles

La dimension technique est tout aussi critique

    • Reproductibilité d’une expérience
    • Vérification de la preuve
    • Authenticité et intégrité de la source
    • Exigence au cœur de la problématique scientifique ou patrimoniale
… Replaçons la compétence scientifique ou la compétence patrimoniale dans l’éventail de toutes les compétences, et non plus en surplomb.
 
 

Provocation en guise de loi générale

    • Plus le produit de votre activité est visible, et moins vous êtes indispensable au projet en termes de compétences
    • Mais moins le produit de votre activité est visible, plus il est difficile de valoriser vos compétences

Compétences mal connues et nécessaires dans les projets en humanités numériques

    • Administration des projets et suivi des appels à projets
    • Aspects juridiques (possibilités et obligations)
    • Anthologie web, culture du fragment de connaissance
    • Informatique couches basses (système et réseau)
… Se mixer des compétences « visibles » et d’autres compétences « de fond ».
 
 

L’ingénieur « couteau-suisse »

Fiches de postes en humanités numériques

    • Caricature = une seule personne à recruter doit savoir tout faire dans tous les domaines techniques imaginables
    • Sauf qu’une telle personne n’existe pas, ou c’est une exception ; à vouloir tout faire, on ne fait rien de bien

Origine du mal

    • Découverte des HN par des porteurs de projets, méconnaissance logique de la diversité des compétences
    • Budgets des projets en SHS très contraints, on tente le coup, sur un malentendu ça peut sourire
    • Moins une équipe est étoffée, plus il est difficile d’identifier les compétences manquantes
… Soit ne candidater que sur des fiches « sérieuses », soit  compter sur un entretien pour co-construire le poste.
 
 

L’inévitable évolution des métiers

Ex : métiers de l’information scientifique et technique (IST)

    • Archivistes, bibliothécaires, documentalistes
    • Nouveaux usages de recherche et de consultation de sources
    • Nouveaux métiers ?

Evolution des métiers : oui et non

    • Nouveau paradigme du rapport à la connaissance qui demande plusieurs générations pour être intégré
    • Deux évolutions actuelles complémentaires : radicalisation + latéralisation
    • Réaffirmer la radicalité des exigences métiers + développer de nouveaux profils de passeurs entre les compétences

… Se situer sur l’éventail des compétences, définir une stratégie entre radicalisation et latéralisation.

Compétences IST

    • Archivistique : exigence de l’intégrité du fonds
    • Bibliothéconomie : exigence de l’accès à la source imprimée
    • Documentation : exigence de la description orientée usage
    • Anthologie web : exigence de la relation entre les fragments
    • Médiation de données : exigence de l’interopérabilité des modèles

Compétences support administratif

    • Aide au montage de projets
    • Suivi juridique
    • Suivi financier et reporting

Compétences informatiques et numériques

    • Système et réseau : infra discrète et efficace
    • Systèmes d’information : urbanisation, connecteurs backend, base de données
    • Interfaces front-end : data-visualisation, intégration web
    • UX design : ergonomie, graphisme

Compétences interprétatives

    • Data-journalisme
    • Recherche scientifique
    • Valorisation culturelle et patrimoniale
    • Métiers de l’édition
… Se situer sur l’éventail des compétences, devenir expert par exemple sur une compétence cœur, et par capillarité se déployer progressivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.