Les sciences de l’écrit et les humanités digitales – 25 janvier : séminaire E3D du laboratoire MICA de l’Université Bordeaux Montaigne

Séminaire E3D – Etudes digitales des données aux dispositifs – du laboratoire MICA de l’Université Bordeaux Montaigne – 2017-2018.

Coordination : Franck Cormerais

Séance 1 – Archives digitales : un nouvel archiviste après Foucault et Otlet ? Avec Amar Lakel et Olivier Le Deuff
25 janvier 2018 : 17h – 19h – Ecole Doctorale Bordeaux-Montaigne, salle 33, Pessac. A suivre en direct sur Youtube !


Débat :
Repenser l’archive : enjeux de pouvoir et méthodes pour mieux voir

Les séparations entre documentation, bibliothéconomie et archivistiques se sont construites au fil du temps et sont finalement la conséquence d’une documentalité grandissante et d’une documentarité spécifique. Nous allons présenter dans cette intervention les relations qui existent entre documents et archives en examinant les différentes conceptions qui les abordent de façon professionnelle et scientifique.

Nous allons plus particulièrement insister sur la relation à la mémoire, et à la conservation des traces, mais aussi en interrogeant d’une manière renouvelée les tensions entre document et monument, et ce qui constituent des archives numériques ou digitales qui sont désormais des instruments non seulement d’étude du passé, mais également de compréhension de l’actuel et du possible. A ce titre, seront questionnés les méthodes et instruments qui permettent de donner sens à ce qui est éparpillé, comme le dit Foucault, pour mieux saisir ce que sont les archives du web.

L’enjeu est donc de pouvoir répondre aux différents fossés évoqués par Bachimont, celui de l’obsolescence et celui de l’intelligibilité. Cela produit un questionnement autour d’un nouvel archiviste (numérique ou digital) qui évidemment signifie une mutation professionnelle, mais également en ce qui concerne le chercheur notamment en humanités digitales ainsi que l’usager au quotidien. La question de l’archive n’est donc pas une question du passé comme le rappelait Derrida, mais au contraire une question très actuelle, qui nous place entre enjeux de pouvoir et méthodes pour mieux voir.


Sur l’archive chez Foucault

« Émission avec Michel Foucault sur l’archéologie du savoir, 1969». Georges Charbonnier reçoit Michel Foucault au micro des Matinées de France Culture, en la présence de Jean Duvignaud – Professeur au collège de France et de Jean-Claude Pecker – Directeur de l’observatoire de Nice.
Émission à écouter sur Youtube : Michel Foucault parle de l’Archéologie du savoir au micro de France Culture, le 2 mai 1969

 


Dlis

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *