Études du livre au XXIe siècle : chantiers étudiants en cours

Cet appel à « communications » est quelque peu atypique, comme il prépare un événement en ligne qui se déroulera sur une longue période (de mars à mai 2021). La visée étant notamment de tisser un réseau de jeunes chercheurs/chercheuses sur le livre aujourd’hui, de façon transdisciplinaire, cette plage de temps sera propice à l’appropriation des contenus et aux échanges. Bienvenue aux étudiant.e.s de 2e et de 3e cycles, de même qu’aux stagiaires postdoctoraux ! Propositions à transmettre pour le 1er décembre.


Études du livre au XXIe siècle : chantiers étudiants en cours

Colloque étudiant en ligne organisé par :

René Audet (Université Laval / Littérature québécoise mobile)
Julien Lefort-Favreau (Queen’s University / GRÉLQ)
et Mélodie Simard-Houde (Université du Québec à Trois-Rivières / Littérature québécoise mobile)

avec le soutien du Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec (GRÉLQ, Université de Sherbrooke).

Ce « printemps » des études du livre au XXIe siècle vise à mettre en valeur les chantiers de recherche en cours et à mettre en lien les jeunes chercheur⋅e⋅s d’un domaine scientifique qui se dessine à l’intersection de la littérature contemporaine, de l’histoire du livre et de l’édition, de la culture médiatique et des arts visuels.

Le site de l’événement rendra disponibles, à partir de la semaine du 8 mars 2021 et de façon périodique, les contributions des participant⋅e⋅s au colloque. Une discussion ouverte suivra chacune d’elles, pour conduire à un événement-synthèse qui se tiendra dans la semaine du 17 mai 2021.

Argumentaire

La culture numérique a profondément bouleversé, notamment depuis les années 2000, le monde du livre. Les pratiques actuelles de création, d’édition et de lecture se reconfigurent en partie autour de nouveaux formats et supports du livre et de la littérature : livres « enrichis » ou « augmentés », livres numériques, livres audio, applications interactives pour appareils mobiles, hypertextes navigables sur le web. Dans ce processus de métamorphose, l’idée du « livre » – qu’il soit imprimé, numérique ou hybride, « homothétique [1] » ou nativement numérique – occupe toujours une place essentielle, mais penser ses formes, sa production, sa diffusion, son positionnement au sein de la culture ne peut désormais faire l’économie d’une réflexion sur les conséquences de l’entrée dans l’ère numérique.
Continuer la lecture de Études du livre au XXIe siècle : chantiers étudiants en cours