Culture numérique : les pratiques informationnelles juvéniles – Compte-Rendu d’une intervention de Carine Aillerie à la faculté de Montpellier

Karine Moreau Bevilacqua détient une maîtrise d’histoire (1992) et un DESS informatique double compétence appliqué aux sciences sociales (1993 de l’Université de Grenoble. Après avoir passé le concours de professeur des écoles (1994), elle a enseigné pendant 20 ans en école primaire. Depuis 2016, Karine Moreau Bevilacqua est intégrée dans le corps des professeurs certifiés par liste d’aptitude en tant que professeure documentaliste. Elle est actuellement (2019-2020) inscrite dans le Master 2 Analyse des enjeux et des pratiques en information documentation à l’université Paul-Valéry Montpellier 3.

Carine Aillerie est enseignante-chercheure en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Poitiers (EA TECHNE 6316). Philosophe de formation, elle a été enseignante documentaliste dans l’enseignement secondaire et chargée d’études à la Direction R&D de Réseau Canopé.

Ce billet a pour objectif de proposer un compte-rendu d’une intervention de Mme Carine Aillerie qui s’est déroulée le mercredi 22 janvier 2020 à la faculté d’éducation de Montpellier dans le cadre des journées universitaires des professeurs documentalistes organisées par Cécile Raynal, formatrice MEEF à la faculté d’éducation de Montpellier, et Céline Paganelli, enseignante-chercheuse en sciences de l’information et de la communication à l’université Paul-Valéry Montpellier 3. Carine Aillerie est intervenue sur les notions de culture informationnelle et culture numérique. Elle s’est intéressée plus précisément aux pratiques juvéniles d’information, mettant l’accent sur leur hétérogénéité.

Elle s’interroge sur la place du numérique dans la culture  informationnelle, ainsi qu’aux enjeux liés à la scolarité. Elle aborde ainsi les implications des pratiques numériques du point de vue des élèves, mais aussi des enseignants, en ouvrant le débat sur les nouvelles pratiques pédagogiques.

Carine Aillerie a articulé son propos autour de trois points. Après un préambule dans lequel elle précise les termes de culture numérique et culture informationnelle, replaçant ces notions dans leur contexte historique, elle aborde les pratiques informationnelles, et plus  précisément celles des jeunes, mettant l’accent sur leur  hétérogénéité.

La seconde partie de son intervention étudie le rôle informationnel des réseaux sociaux numériques, et questionne la place du numérique dans les pratiques informationnelles des jeunes.

Elle termine en abordant les modèles d’évolution pédagogique.

Continuer la lecture de Culture numérique : les pratiques informationnelles juvéniles – Compte-Rendu d’une intervention de Carine Aillerie à la faculté de Montpellier