Archives par mot-clé : Data visualisation

Colloque « Patrimoines et design d’expérience à l’ère numérique », le 13-15 mai 2018 à l’université Constantine 3

Informations pratiques

Dates importantes

Soumission des résumés : 30 décembre, 2017
– Réponse aux auteurs : 30 janvier, 2018
– Soumission des contributions : 15 février, 2018
– Réponse aux auteurs : 30 mars, 2018

Langues officielles du colloque

Rédaction des propositions : Anglais et Français
Présentation : Anglais et Français

Procédure de sélection

Toutes les soumissions seront examinées en double aveugle. Soumission : https://easychair.org/conferences/?conf=his5

L’appel à communications

Le colloque Patrimoines et design d’expérience à l’ère numérique interroge les connexions et les complémentarités opérationnelles dont témoigne le numérique dans le but de conceptualiser et designer une expérience de médiation du patrimoine.

En effet, si les élaborations théoriques sur la création, la préservation et la dissolution des registres de mémoires et des biens patrimoniaux sont nombreux, rares sont les travaux empiriques qui traitent des expériences planifiées ou progressives, et l’intégration du numérique.

Continuer la lecture de Colloque « Patrimoines et design d’expérience à l’ère numérique », le 13-15 mai 2018 à l’université Constantine 3

Hackathon ESOBD du 7 et 8 juillet – Écriture Scientifique Orientée Base de Données

Appel à participation au Hackathon ESOBD

Le Hackathon ESOBD (l’Écriture Scientifique Orientée Base de Données) vous propose de travailler à partir d’un corpus de données issu d’un projet de recherche afin de développer des prototypes de scénarios, interfaces, visualisations ou jeux innovants. Il s’inscrit dans une perspective de réflexion plus large autour des questions du recours à l’open data et aux visualisations de données dans le contexte universitaire.

Le hackathon gravite autour de 3 projets liés à l’univers de la recherche dont les thématiques sont clairement distinctes (la bibliothèque, la comédie musicale, l’université). Ces projets ont été conçus selon une même méthodologie et présentent une architecture technique similaire (un cœur applicatif Symfony3, une BD MySQL, des visualisations réalisées avec D3.js, et une API constituée de webservices fournissant du JSON).

 Les 3 projets issus du monde de la recherche

Le projet Prévu interroge le prêt en bibliothèque par la visualisation, au sein de différents scénarios, des données d’usage de SCD universitaire et de bibliothèques municipales. [http://prevu.fr/]

Le projet MC2  permet de replacer le film Musical hollywoodien en Contexte Médiatique et Culturel par la visualisation et l’interrogation de données produites par des chercheurs en cinéma.[http://mc2.interlivre.fr/]    

Le projet Cartographie de la COMUE Hesam propose de visualiser les compétences des membres de communauté d’universités des Hautes Écoles Sorbonne Arts et Métiers université (Hesam).  [http://carto-hesam.eu]

Continuer la lecture de Hackathon ESOBD du 7 et 8 juillet – Écriture Scientifique Orientée Base de Données

« Vers de nouveaux catalogues » : quelles questions, quelles réponses ?

Nous republions ici avec l’aimable autorisation de son auteur cet article paru ce jour sur son blog Bibliothèques [reloaded].

J’ai fini récemment Vers de nouveaux catalogues, paru aux Editions du Cercle de la Librairie sous la coordination d’Emmanuelle Bermès (l’introduction est en ligne sur Figoblog).

J’avoue avoir eu un peu de mal à me le procurer : il y avait une file d’attente pour le lire au service de documentation professionnelle interne de la BnF !

L’ouvrage veut rendre compte, à travers l’ensemble de ses contributions (table des matières), de ce que sera l’avenir des catalogues. Le procédé est le suivant : chaque contributeur essaie de rendre compte, à travers un retour d’expérience précis illustrant le propos (la plateforme data.bnf.fr, la FRBRisation des données, le projet SGBm du réseau Sudoc, le futur data lake de l’INA, etc.), de lignes de fond qui permettent d’anticiper ce que seront les catalogues demain.

A un ou deux articles près, l’équilibre, assez complexe à tenir, entre retour pratique et propos plus théorique, est très bien tenu par leurs auteurs. Les exemples donnés sont concrets, mais le propos ne s’en tient pas à dérouler simplement l’histoire : il en tire des conclusions, dégage des grandes logiques.

Continuer la lecture de « Vers de nouveaux catalogues » : quelles questions, quelles réponses ?

Appel à contribution : Atelier Data Visualisation dans les Systèmes d’Information

Depuis 1982 le congrès INFORSID (INFormatique des ORganisations et Systèmes d’Information et de Décision) constitue chaque année le lieu d’échange privilégié entre chercheurs et industriels sur l’ensemble des problématiques d’ingénierie et de gouvernance des systèmes d’information, de gestion des données, de leur manipulation et de leur exploitation.

Dans le cadre des ateliers du congrès INFORSID 2017 qui se tiendra à Toulouse du 30 mai au 2 juin 2017 un appel à contribution est lancé à l’atelier : Data Visualisation dans les Systèmes d’Information

Date limite de proposition de présentation : 30 avril 2017
L’atelier aura lieu durant la conférence

Programme

Inscription

Les systèmes d’information modernes contiennent de grandes quantités de données de différents types (quantitatives, qualitatives, et multimédias). Dès lors que l’on interconnecte de tels systèmes entre eux, le volume de données disponible explose, donnant ainsi naissance à des informations plus riches de sens mais aussi plus complexes à exploiter. Dans cet objectif, il existe des outils de data visualisation (ou Dataviz) qui offrent la possibilité à un utilisateur de révéler des informations utiles, voire cachées. Ils permettent de faire apparaître visuellement des connexions entre les données pour en faire émerger des tendances fortes et insoupçonnées. Les agences gouvernementales et les médias utilisent cette technologie pour cartographier des réseaux criminels ou terroristes, ou encore détecter les fraudes. Par exemple, les data journalistes impliqués dans l’affaire des Panama Papers[1] ont exploité une plateforme de visualisation de données pour mener leurs investigations. Certains fichiers étaient non structurés et d’autres comme les comptes bancaires, se prêtaient à des analyses structurées.

Thèmes de l’atelier

L’appel à contributions est ouvert pour des présentations courtes (2 à 4 pages – 10 mn) et longues (8 à 12 pages – 20 mn) sur les thèmes suivants (liste non exhaustive) :

–       Les outils de traitement et de visualisation de données ;

–       Les apports de la visualisation de données (la lutte contre la fraude, le terrorisme et la criminalité, etc.) ;

–       La data visualisation et l’analyse de données (l’analyse de sentiments, l’analyse de réseaux, l’analyse comportementale, etc.) ;

–       La data visualisation comme outil d’aide à la décision ;

–       La data visualisation dans les systèmes d’information géographiques ;

–       La data visualisation et le crowdsourcing notamment via les réseaux sociaux ;

–       L’évolution des tableaux de bords pour représenter des données provenant de sources diversifiées (GPS, smartphone, objets connectés, etc.) ;

–       La sécurité des données (les droits d’accès, la compréhension et l’utilisation des données personnelles/privées ou professionnelles, etc.) ;

–       La qualité des données (ou comment détecter les données fausses) ;

–       Retours d’expériences et études de cas concrets d’utilisation de la data visualisation.

Les articles pourront être rédigés en français ou en anglais et doivent être envoyés avant le 30 avril 2017 à : eliana.raad@univ-pau.fr (Objet : Soumission Atelier INFORSID). Les soumissions devront se conformer au modèle Hermes-Lavoisier (cf. le site de la conférence).

Comité de programme

Eliana RAAD, Université de Pau et des Pays de l’Adour

Olivier LE GOAER, Université de Pau et des Pays de l’Adour

Richard CHBEIR, Université de Pau et des Pays de l’Adour

Christian SALLABERRY, Université de Pau et des Pays de l’Adour

Regina TICONA-HERRERA, Ecole Supérieure des Technologies Industrielles Avancées (ESTIA)

Joe TEKLI, Lebanese American University (LAU), Liban

Ghada BEN NEJMA, Institut Supérieur d’Informatique du Kef, Tunisie