Archives de catégorie : Agenda

Information scientifique et diffusion des savoirs : entre fragmentations et intermédiaires

Dossier thématique coordonné  par Hans Dillaerts (Université Paul-Valéry Montpellier 3, LERASS-CERIC) et Chérifa Boukacem-Zeghmouri (Université de Lyon, Lyon 1- Elico) dans la Revue française des sciences de l’information et de la communication.

Modalités de soumission et calendrier

Ce numéro thématique proposera à la fois des articles de recherches (5000 à 7000 mots), ainsi que des études de cas pratiques (retours d’expérience, réflexions sur les pratiques professionnelles) en lien avec les axes de ce numéro thématique (1200 à 2000 mots).

Les propositions doivent être envoyées à hans.dillaerts@univ-montp3.fr et cherifa.boukacem-zeghmouri@univ-lyon1.fr.

Calendrier

  • 15 avril 2018 : Envoi des propositions d’articles (environ 1200 mots);

  • 15 mai 2018 : Réponse d’acceptation ou de rejet des propositions

  • 15 juillet 2018 : Envoi des articles complets pour évaluation

  • 15 septembre : Envoi des commentaires des évaluations aux auteur.e.s

  • 1er novembre : Envoi des textes définitifs

Appel à communication

Il ne se passe pas une semaine sans que l’information scientifique fasse l’objet d’une actualité dans la presse (nationale ou internationale) ou dans les blogs spécialisés, pour relayer les derniers évènements d’une évolution, d’une rupture, ou bien encore d’une transformation.

Parmi les sujets qui reviennent le plus souvent à la une des titres, la généralisation annoncée de l’Openness (Chartron & Schöpfel, 2017) (Neylon, 2017), des réseaux sociaux académiques (Baudry & Bouchard, 2017) qui prennent une place toujours plus importante dans les pratiques des chercheurs, le problème des revues prédatrices qui “harponnent” des chercheurs soumis à la pression de la publication (Tzarnas, 2014), ou bien encore les “bibliothèques pirates” qui jouent les “Robins des Bois” (Cabanac, 2016) de la publication scientifique pour des communautés de chercheurs en demande d’un accès direct et sans limite aux articles scientifiques.

Cette actualité témoigne des évolutions qui agitent l’univers de l’information scientifique, majoritairement dans les domaines des sciences et de la santé, même si les sciences humaines et sociales ne sont pas en reste.

La littérature scientifique, qui documente ces évolutions, montre qu’outre les sciences de l’information et de la communication, plusieurs disciplines se saisissent des enjeux de ces évolutions.

Continuer la lecture de Information scientifique et diffusion des savoirs : entre fragmentations et intermédiaires

Colloque du 9/10 mai « Outils de fouille et visualisation pour éditions critiques » – Congrès annuel ACFAS – Chicoutimi/Canada

Le CRIHN, le Centre de recherche interuniversitaire sur les humanités numériques,  et la Chaire de Recherche sur les écritures numériques, vous invitent à soumettre une proposition, date limite 21 février, pour le colloque « Outils de fouille et visualisation pour éditions critiques (colloque ACFAS 2018) », organisé par Michael E. Sinatra et Dominic Forest dans le cadre du 86e congrès de l’ACFAS qui aura lieu à Chicoutimi.

Après un premier colloque à l’ACFAS du CRIHN en 2014 (sur les besoins d’analyser l’impact du numérique sur les sciences humaines), un deuxième en 2017 (sur l’édition savante au sens large à l’époque du numérique), notre colloque en 2018, organisé par Dominic Forest et Michael E. Sinatra, sera dédié à la question plus spécifique mais tout aussi importante sur la question des outils de fouille et visualisation développés pour des éditions critiques. (ici, édition critique étant entendue comme la production savante d’un document accompagnée d’annotations, de commentaires et autres matériaux jugés opportuns par l’éditeur.)

La nature des éditions critiques a subi des changements majeurs avec l’explosion des données et la transformation des savoirs, et ce, tant sur le plan de la quantité d’information disponible que de la manière de la représenter.

Continuer la lecture de Colloque du 9/10 mai « Outils de fouille et visualisation pour éditions critiques » – Congrès annuel ACFAS – Chicoutimi/Canada

Les sciences de l’écrit et les humanités digitales – 25 janvier : séminaire E3D du laboratoire MICA de l’Université Bordeaux Montaigne

Séminaire E3D – Etudes digitales des données aux dispositifs – du laboratoire MICA de l’Université Bordeaux Montaigne – 2017-2018.

Coordination : Franck Cormerais

Séance 1 – Archives digitales : un nouvel archiviste après Foucault et Otlet ? Avec Amar Lakel et Olivier Le Deuff
25 janvier 2018 : 17h – 19h – Ecole Doctorale Bordeaux-Montaigne, salle 33, Pessac. A suivre en direct sur Youtube !


Débat :
Repenser l’archive : enjeux de pouvoir et méthodes pour mieux voir

Les séparations entre documentation, bibliothéconomie et archivistiques se sont construites au fil du temps et sont finalement la conséquence d’une documentalité grandissante et d’une documentarité spécifique. Nous allons présenter dans cette intervention les relations qui existent entre documents et archives en examinant les différentes conceptions qui les abordent de façon professionnelle et scientifique.

Continuer la lecture de Les sciences de l’écrit et les humanités digitales – 25 janvier : séminaire E3D du laboratoire MICA de l’Université Bordeaux Montaigne

Séminaires de recherche autour des Humanités numériques : sélection agenda 2018

Coordination : Marcello Vitali Rosati, Nicolas Sauret, Carole Dely, Michael Sinatra, Fabrice Marcoux

23 janvier 2018 : Les circuits de la confiance dans l’environnement numérique.  Avec Chloé Girard & Jérôme Valluy.

Enjeux  : 

Les précédents cycles du séminaire se sont attachés à articuler la notion d’éditorialisation avec différentes pratiques de l’édition numérique, en questionnant tant la production et la diffusion des savoirs (archive, bibliothèque, édition savante) que le journalisme ou les grandes plateformes du web.
En éclairant de manière récurrente les liens entre espace, environnement et éditorialisation, ces séances sont venues interroger les travaux récents de définition et de conceptualisation de l’éditorialisation. Pour Marcello Vitali-Rosati, « l’éditorialisation désigne l’ensemble des dynamiques qui produisent et structurent l’espace numérique. Ces dynamiques sont les interactions des actions individuelles et collectives avec un environnement numérique particulier. » Lire la suite sur le site du séminaire.

La séance sera consacrée au texte de Louise Merzeau « Les fake news, miroir grossissant de luttes d’influences » (Ina Global, mai 2017), et à la question suivante : comment s’élabore la confiance dans l’environnement numérique ?

***
Continuer la lecture de Séminaires de recherche autour des Humanités numériques : sélection agenda 2018

7es journées Science Ouverte Couperin des 22, 23, 24 janvier 2018 : 100 % open access : initiatives pour une transition réussie

Trois ans après les journées d’octobre 2015 qui ont vu Madame Axelle Lemaire, Secrétaire d’État chargée du Numérique et de l’Innovation, présenter la loi pour une République numérique, ces journées auront cet objectif : étudier l’opportunité de nouvelles voies soutenables pour la publication en Open Access : OA2020, projet DEAL allemand, éditions publiques, soutien à la bibliodiversité, changement du système d’évaluation des chercheurs, etc.

Lundi 22 janvier 14 h

Ouverture de la conférence – Vanessa Proudman, director of SPARC Europe

1- Les politiques pour l’OA – La Commission Européenne a fait de l’open access l’un de ses axes forts.  Les différents états européens –notamment l’Allemagne et les Pays-Bas- ont eux-mêmes pris des initiatives pour promouvoir ce mode de diffusion de la science. Où se situe la France, 4 ans après la déclaration de Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ?
Continuer la lecture de 7es journées Science Ouverte Couperin des 22, 23, 24 janvier 2018 : 100 % open access : initiatives pour une transition réussie

Colloque Université du Québec (UQAM) des 2, 3 et 4 mai 2018 : Numérisation généralisée de la société : acteurs, discours, pratiques et enjeux

Le terme « numérique » est partout et associé à une multitude d’activités dans nos sociétés capitalistes avancées. Les informations circulent pour la plupart sous la forme d’un codage informatique binaire. Des dispositifs de toutes sortes (ordinateurs, téléviseurs, tablettes, consoles de jeux vidéo, téléphones multifonctionnels) et des réseaux (filaires, satellites, micro-ondes, etc.) sont utilisés dans les sphères tant privées que publiques de nos vies quotidiennes, sphères dont les frontières traditionnelles tendent désormais à se brouiller de plus en plus. Il est question de « culture numérique » en référence aux usages des technologies faisant appel au numérique et à l’emploi d’algorithmes nécessitant un minimum d’interactivité. On parle même couramment d’« ère numérique », voire de « révolution numérique ». Bref, le « numérique » est omniprésent dans un grand nombre de discours et de pratiques. Mais à quoi ce terme fait-il au juste référence ? Quels types de discours y sont associés ? Quels sont les acteurs sociaux, institutions publiques, entreprises privées et composantes de la société civile qui le reprennent à leur compte en l’incorporant dans leurs activités au quotidien ? Et quels en sont les enjeux d’ordre culturel, informationnel et communicationnel ? 

Continuer la lecture de Colloque Université du Québec (UQAM) des 2, 3 et 4 mai 2018 : Numérisation généralisée de la société : acteurs, discours, pratiques et enjeux

Colloque COSSI 2018 – Processus de normalisation et durabilité de l’information

Co-organisateurs du colloque : Monica Mallowan (Université de Moncton, Canada), Vincent Liquète (Université de Bordeaux, France),  Christian Marcon (IAE-Université de Poitiers, France)

Université de Bordeaux, France, les 24 et 25 mai 2018 

Dates importantes

  • Soumission des propositions : 28 janvier 2018
  • Retour aux auteurs : 15 mars 2018
  • Dates du colloque : 24 et 25 mai 2018
  • Textes définitifs : 15 juin 2018
  • Publication : décembre 2018

Appel à communication

La problématique de la normalisation de l’information  a nourri le champ des sciences de l’information et de la communication, et au-delà, celui des sciences humaines et sociales, ou des sciences et techniques depuis déjà quelques décennies.

Dès 2011, J. Perriault et C. Vaguer indiquent que la norme est centrale dans la société contemporaine et qu’elle est foncièrement pluridisciplinaire, ne concernant pas uniquement l’industrie et l’informatique, mais également les sciences humaines et sociales dans leur ensemble, qu’il s’agisse du droit, de la sociologie, de la psychologie, des sciences de l’information et de la communication[1], de la science politique ou encore de l’économie.

Historiquement, le progrès technique, puis industriel, maintenant néo-industriel et numérique, ont eu pour catalyseur fondamental un double phénomène de standardisation puis de normalisation des processus de fabrication.

Si le vocabulaire anglo-saxon recourt au même terme pour désigner les deux mécanismes (standard), une différence processuelle et stratégique profonde permet de les distinguer : la norme  est établie par un organisme de normalisation reconnu dans le cadre d’un processus phasé incluant généralement des négociations entre une pluralité d’acteurs alors que le standard est un produit industriel qui se répand et tend à faire autorité tant que le secteur qui en a l’usage ne choisit pas de lui préférer un nouveau standard.

Continuer la lecture de Colloque COSSI 2018 – Processus de normalisation et durabilité de l’information

Le livre, laboratoire d’innovation(s) ? Colloque annuel du PILEn du 21 novembre à Bruxelles

Après avoir abordé les thématiques du prêt numérique en bibliothèque en 2014, de la place centrale du lecteur en 2015 et du format ePUB en 2016, le PILEn, en dialogue avec le Service général des Lettres et du Livre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, propose cette année de se pencher sur la question de l’innovation dans le monde du livre.

  • L’innovation dans le livre doit-elle aujourd’hui passer nécessairement par le numérique ?
  • À quel niveau de création, de production, de diffusion et de communication dans la chaîne du livre peut-elle se situer ?
  • Quel en est le moteur ?
  • Et qu’en est-il de l’ouverture à d’autres secteurs : audiovisuel, musique, patrimoine, etc. ?

Une série d’intervenants s’exprimeront à travers des tables rondes et des ateliers pour réfléchir à ces interrogations qui sont au centre des préoccupations à l’heure actuelle.

Le colloque a lieu le 21 novembre à l’incubateur Greenbizz à Bruxelles).

Continuer la lecture de Le livre, laboratoire d’innovation(s) ? Colloque annuel du PILEn du 21 novembre à Bruxelles

Colloque « Patrimoines et design d’expérience à l’ère numérique », le 13-15 mai 2018 à l’université Constantine 3

Informations pratiques

Dates importantes

Soumission des résumés : 30 décembre, 2017
– Réponse aux auteurs : 30 janvier, 2018
– Soumission des contributions : 15 février, 2018
– Réponse aux auteurs : 30 mars, 2018

Langues officielles du colloque

Rédaction des propositions : Anglais et Français
Présentation : Anglais et Français

Procédure de sélection

Toutes les soumissions seront examinées en double aveugle. Soumission : https://easychair.org/conferences/?conf=his5

L’appel à communications

Le colloque Patrimoines et design d’expérience à l’ère numérique interroge les connexions et les complémentarités opérationnelles dont témoigne le numérique dans le but de conceptualiser et designer une expérience de médiation du patrimoine.

En effet, si les élaborations théoriques sur la création, la préservation et la dissolution des registres de mémoires et des biens patrimoniaux sont nombreux, rares sont les travaux empiriques qui traitent des expériences planifiées ou progressives, et l’intégration du numérique.

Continuer la lecture de Colloque « Patrimoines et design d’expérience à l’ère numérique », le 13-15 mai 2018 à l’université Constantine 3

Colloque #dhnord2017 du 27 au 29 nov à Lille : (Dé)construire l’histoire numérique|(De)constructing Digital History:

les 27-29 novembre 2017, la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société (MESHS) organise à Lille dhnord2017, la quatrième édition de sa manifestation scientifique annuelle consacrée aux humanités numériques.

Pour l’édition 2017, nous avons le plaisir de collaborer avec le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C2DH) de l’université du Luxembourg autour du thème « (Dé)construire l’histoire numérique|(De)constructing Digital History ». Nous sommes ravis d’accueillir pour les conférences plénières Manfred Thaller et Bertrand Jouve.

Programme

Conférences (27-29 novembre)
Atelier de modélisation de données avec nodegoat (29 novembre). L’entrée est libre mais sur inscription obligatoire. La participation à l’atelier nodegoat peut se faire indépendamment du reste du colloque.
dhnord2017 est une manifestation scientifique qui jouit du soutien du Conseil régional des Hauts-de-France et de la Plateforme universitaire de données de Lille.

L’auteur·e à l’ère numérique : appel à communications et performances

Dans le cadre des Entretiens du Pôle Métropolitain Nîmes-Alès qui se dérouleront du 27 au 30 mars 2018, le laboratoire de recherche en design et innovation sociale PROJEKT (Université de Nîmes) et la Chaire de Recherche du Canada sur les Écritures numériques (Université de Montréal) organisent à Nîmes un colloque international conjoint sur le thème « L’auteur·e à l’ère numérique », sous la direction de Stéphane Vial et Marcello Vitali-Rosati.

Calendrier

  • Date limite de soumission des propositions : 17 novembre 2017
  • Réponse aux auteur·e·s : 15 décembre 2017
  • Ouverture des inscriptions : 1er février 2018
  • Déroulement du colloque : 28-29 mars 2018

Argument

Le développement rapide du web à partir de la moitié des années 1990 a engendré une démocratisation progressive de l’écriture en ligne, progressivement investie par les écrivain·e·s. Selon la vulgata, “tout le monde” peut écrire sur le web.

Si cela a permis un foisonnement de nouvelles productions – littéraires, artistiques, scientifiques amateures… –, en même temps ce phénomène semble mettre en crise la notion d’auteur·e telle qu’elle caractérisait le monde du papier.

Continuer la lecture de L’auteur·e à l’ère numérique : appel à communications et performances

Croissance et extension des données, ce que les données font aux Bibliothèques ! Journée d’étude du 8 décembre co-organisée par Médiadix (CRFCB) et l’URFIST de Paris

Médiadix (CRFCB) et l’URFIST de Paris organisent une journée d’étude dans les locaux de Médiadix le vendredi 8 décembre :  Croissance et extension des données, ce que les données font aux Bibliothèques ! 

Les bibliothèques sont détentrices de données numériques appartenant à des registres variés tant par le fond que par la forme, en fonction de leur nature et de leur rôle (données administrative et de gestion, documentaire et bibliographique), ou encore de leurs caractéristiques techniques (données textuelles, iconographiques, audiovisuelles). Ces ensembles disparates d’informations ont vocation à être produits et exploités tant dans le cadre des offres et services existants que dans des contextes d’usages nouveaux ou renouvelés. Ainsi le traitement des données en vue de répondre à certains besoins, tels que l’enrichissement des catalogues, la connaissance des publics, ouvre des perspectives de développement et de renouvellement. Avec les données numériques s’ouvrent une infinité de champs d’expérience susceptibles de modifier le positionnement des bibliothèques. L’extension du domaine des données est en train de façonner un paysage neuf de bibliothèques, apparaissant comme des organismes aux fonctions élargies et aux activités diversifiées.

Programme

Téléchargement au format pdf

Continuer la lecture de Croissance et extension des données, ce que les données font aux Bibliothèques ! Journée d’étude du 8 décembre co-organisée par Médiadix (CRFCB) et l’URFIST de Paris

L’offre de services de la DGESIP à destination des établissements d’enseignement supérieur

La DGESIP lance une nouvelle plateforme de services à destination des établissements de l’enseignement supérieur

La direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (DGESIP) lance une nouvelle plateforme qui répertorie une panoplie de services adaptés à la diversité des besoins des établissements de l’enseignement supérieur dans une démarche d’aide à l’élaboration de leur stratégie et d’amélioration de leur pilotage. Il peut s’agir d’outils d’analyse et de diagnostic, de tableaux de bord, de guides thématiques ou juridiques, ou encore de méthodologies adaptées à l’environnement de l’enseignement supérieur.

Continuer la lecture de L’offre de services de la DGESIP à destination des établissements d’enseignement supérieur

Revue « Humanités numériques » : premier appel à contribution

Humanistica, l’association francophone des humanités numériques
/digitales, lance le premier appel à contribution de la nouvelle revue francophone Humanités numériquesconsacrée aux usages savants du numérique.

Cette revue veut offrir un lieu de réflexion, de débat scientifique et d’expression aux chercheurs et enseignants dont les travaux s’inscrivent dans le champ des humanités numériques. Elle s’adresse donc aux spécialistes des sciences humaines, des sciences sociales et des disciplines liées aux technologies de l’information, ainsi qu’à tous ceux qui se sentent concernés par les transformations numériques des savoirs.

Humanités numériques est une revue numérique ouverte, à la fois par sa volonté de représenter la diversité des points de vue et par son choix d’une publication en open access. Émanation de l’association francophone Humanistica, elle est conçue comme une réponse collective à la revendication liminaire du Manifeste des Digital Humanities de 2010, première manifestation francophone de ce mouvement : pour constituer, faire connaître et faire reconnaître « une communauté de pratique solidaire, ouverte, accueillante et libre d’accès », nous avons besoin d’une culture commune, élaborée en français mais en constante relation avec les productions des autres aires linguistiques, fondée sur des références et des discussions d’un autre ordre que celles des séminaires, des colloques, des listes de diffusion, des blogs ou des réseaux sociaux.

La rencontre des sciences de l’homme et de la société avec le calcul, avec l’informatique et avec la culture numérique se rattache à plus d’un demi-siècle de recherches et, au delà, aux métamorphoses millénaires des technologies de l’information. Penser cette histoire, ou plutôt ces histoires nationales et locales, est d’ailleurs l’une des orientations récentes des humanités numériques, qui – nous en prenons acte – incluent aussi bien les réflexions sur les infrastructures, les standards et les outils que la discussion de projets collaboratifs, aussi bien les propositions théoriques que l’inscription dans l’histoire des techniques, aussi bien l’étude des modalités d’accès et de diffusion que l’élaboration de méthodes d’analyse, aussi bien la description des pratiques informatiques devenues ordinaires que la possibilité de nouvelles cultures épistémiques, aussi bien, enfin, les enjeux de l’institutionnalisation que la critique des modes ou des idéologies. Cet inventaire est délibérément ouvert, car la recherche et l’enseignement vivent une époque de transition, dans laquelle les humanités numériques constituent avant tout, à nos yeux, une zone d’échange entre disciplines, entre métiers, entre cultures. Par ses articles et ses dossiers thématiques, et dans un second temps par l’introduction d’autres rubriques, la revue entend stimuler cette réinvention.

Expérimentation, réflexivité, hybridation, dialogue : tels sont donc les maîtres mots de l’aventure scientifique que nous voulons accompagner, sans illusion technophile, sans irénisme technocratique, mais avec l’enthousiasme et le goût de la découverte qui colorent le plus souvent ces travaux. En vous proposant de contribuer aux premiers numéros de la revue, nous faisons le pari qu’il existe un vivier d’auteurs et d’acteurs prêts à objectiver, chroniquer et critiquer, au sens le plus riche du terme, l’évolution de leurs pratiques et de leur pensée.

Continuer la lecture de Revue « Humanités numériques » : premier appel à contribution

Production des données, « Production de la société ». Les Big Data et algorithmes au regard des Sciences de l’information et de la communication

Appel à articles pour la revue Les Enjeux de l’information et de la communication. Ce dossier thématique est coordonné par :

  • Vincent Bullich (Gresec, Université Grenoble Alpes)
  • Viviane Clavier (Gresec, Université Grenoble Alpes)

Informations pratiques

Les propositions (4000 signes espaces non compris) indiquant problématique et méthodologie sont à adresser à Vincent Bullich et Viviane Clavier pour le 18 septembre 2017.

Adresses : vincent.bullich@univ-grenoble-alpes.fr et viviane.clavier@univ-grenoble-alpes.fr

Après sélection par le comité de lecture (réponse le 16 octobre 2017), les premières versions complètes des textes (de 25 000 signes espaces non compris et rédigés selon les normes éditoriales des articles de la revue disponibles à cette adresse : https://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/pageshtml/soumettre.html) sont à remettre pour le 01 mars 2018, elles seront soumises alors à une évaluation en double aveugle.

A la suite de cette phase, la version définitive du texte (prenant en compte les éventuelles remarques et retours des évaluateurs), incluant les corrections mineures ou majeures demandées, sera soumise au comité éditorial de la revue qui est souverain pour l’accord définitif de publication en juin 2018.

Continuer la lecture de Production des données, « Production de la société ». Les Big Data et algorithmes au regard des Sciences de l’information et de la communication