Partage des données de la recherche : quels impacts ? Journée d’étude URFIST 29/9 (JNE)

Accueil

Partage des données de la recherche : quels impacts ?

Paris, 29 septembre 2016

Modèles scientifiques, évaluation, services, compétences…

Les URFIST (Unités Régionales de Formation à l’Information Scientifique et Technique) organisent régulièrement depuis 2002 une « journée nationale d’étude » (JNE). En 2014 le thème d’étude retenu concernait les différentes formes de publication de la recherche et les modes de légitimation ou d’évaluation associés.

L’objectif de l’édition 2016 s’inscrit dans la continuité de la précédente : les données de la recherche (DR) constituent en effet une modalité relativement nouvelle de la publication des travaux, mais également de publicisation des données qui en sont le fondement. Ces data sous-jacentes sont aussi concernées par le phénomène de l’Open Access dans la mesure où leurs conditions d’accessibilité et de réutilisation, permettent à la connaissance d’avancer, et à l’innovation d’émerger.

Nombreuses sont déjà les contributions qui ont souligné leur masse pléthorique, leur hétérogénéité constitutive, les méthodes d’extraction et de sélection dont elles sont l’objet, ou encore les gains de temps et de moyens que peut procurer leur réutilisation, à des fins de recherche, dans le cadre de nouveaux axes de travail ou de nouveaux projets. Il s’agira ici d’examiner plusieurs catégories de thématiques associées à cette mutation profonde des pratiques informationnelles de recherche. De fait, ce nouveau facteur de production scientifique peut exercer sur les modalités d’investigation et leur impact sociétal une influence dont la portée n’est pas anodine, à la fois en termes de déontologie, d’épistémologie et d’évaluation de la recherche.

Un premier volet de la réflexion aura pour tâche de définir, circonscrire et contextualiser le concept de Données. On examinera en introduction le paysage (inter)national actuel des DR en identifiant leurs acteurs et leur périmètre. Puis on abordera les questionnements épistémologiques soulevés par leur importance croissantes, en tant qu’éléments constitutifs, distincts et identifiés comme tels de la recherche. La dimension importante du cadre juridique de leur potentielle confidentialité et les implications éthiques de la réutilisation des DR dans certains domaines, seront explicitées.

Un second volet fera état des modalités pratiques, tant de la production que de l’exploitation des données : des réalisations européennes seront présentées (en cours notamment aux Pays-Bas) suivies d’autres retours d’expérience. Certains contextes très spécifiques, comme celui des thèses, qui constituent un vivier de données trop souvent méconnu, méritent de ce fait même une attention toute particulière. Enfin, on mettra l’accent sur le dialogue entre chercheurs et professionnels de l’information. Ceux-ci sont en effet à même de proposer des services, tant au sein des organismes de recherche et des laboratoires que dans le cadre des bibliothèques ou d’institutions nationales ayant en charge l’Information Scientifique et Technique (IST). La formation dans ce domaine et les « services d’accompagnement des chercheurs » représentent un dispositif stratégique essentiel.

Nous conclurons cette journée par une approche pragmatique, en évoquant une étape désormais quasi indispensable au montage d’un projet de recherche d’envergure internationale : le Data Management Plan (DMP), ou « plan de gestion des données » (PGD), qui porte au premier plan la nécessité d’une réflexion approfondie sur les tenants et aboutissants de ce nouveau paradigme, réflexion à laquelle cette 6ème Journée nationale d’étude du Réseau des URFIST voudrait contribuer utilement.

En savoir plus sur le site du réseau des URFIST.

Programme

9h00-9h30 : Café d’accueil

9h30-10h00 : Ouverture par M. Michel Marian, Sous-directeur du Pilotage stratégique et des territoires à la Direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle et à la Direction générale de la recherche et de l’innovation du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

10h00-10h40 : Francis André (DIST, CNRS) : « Le paysage des Données de Recherche. Définition, périmètre, acteurs, politique des DR en Europe et en France »

10h40-11h20 : Dominique Boullier (EPFL) : « Big Data, une autre époque de quantification, un défi pour les sciences sociales »

11h20-12h30 : Table ronde sur les enjeux éthiques et sociétaux liés aux données de la recherche, avec :

  • Serge Abiteboul (Collège de France)
  • Danièle Bourcier (CNRS COMETS)
  • Dominique Cardon (EHESS)
  • Christine Gaspin (MIAT, INRA)
  • Christian Hervé Directeur du Laboratoire d’Éthique Médicale et de Médecine Légale (Faculté de Médecine de Paris)

12h30-14h00 : Pause méridienne

14h00-14h40 : Peter Doorn  (Directeur du DANS – Data Archiving and Networked Services – La Haye)  « L’archivage et la gestion des entrepôts de Données aux Pays-Bas »

14h40-15h20 : Joachim Schöpfel (Université de Lille 3 – ANRT) et Isabelle Westeel (SCD Lille 3 SHS) : « Les données de la recherche dans les thèses de doctorat »

15h20-16h45 : Table ronde sur les services, les compétences et les formations, animée par Paolo Lai (INIST), avec :

  • Martina Knoop Institut national de Physique CNRS, chargée des relations avec les chercheurs pour l’IST
  • Émeline Juillard, documentaliste beQuali, Centre de Données Socio-Politiques (Sciences Po – CNRS)
  • Stéphane Pouyllau, ingénieur HumaNum
  • Aurore Cartier, Service Commun de la Documentation, Université Paris Descartes

16h45-17h00 : Clôture de la Journée d’étude

Lieu : La JNE se déroulera dans l’amphi Abbé Grégoire du CNAM (Conservatoire national des arts et métiers), 292 rue Saint-Martin, 75003 PARIS, accès 10 et 16. Métro Réaumur-Sébastopol


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *